» Esclavage, terrorisme et islam : Racines historiques et menace contemporaine »

Le livre du Docteur Peter Hammond:
Slavery, Terrorism and Islam : The Historical Roots and Contemporary Threat (décembre 2010) L’esclavage, le terrorisme et l’islam: les racines historiques et menace contemporaine.

L’islam n’est pas une religion, ni une secte. Dans sa forme la plus complète, c’est, un système qui gère la totalité des actes de la vie.
L’Islam a des composantes religieuses, juridiques, politiques, économiques, sociales et militaires. La composante religieuse est une fausse barbe pour tous les autres composants.
L’islamisation commence quand il y a suffisamment de musulmans dans un pays qui s’agitent pour leurs privilèges religieux.
Lorsque les sociétés politiquement correctes, tolérantes, et culturellement diverses conviennent aux demandes musulmanes pour leurs privilèges religieux, d’autres composants ont tendance à se glisser dans les demandes.
 Voici comment cela fonctionne:
Tant que la population musulmane reste autour ou sous 2% dans un pays donné, elle sera pour la plupart des cas considérée comme une minorité éprise de paix, et non comme une menace pour les autres citoyens. Tel est le cas dans les Etats suivants:

Etats-Unis : 0,6 % de Musulmans

Australie : 1,5 %
Canada : 1,9 %
Chine : 1,8 %
Italie : 1,5 %
Norvège : 1,8 %

A 2% à 5%, ils commencent à faire du prosélytisme auprès des autres minorités ethniques et les groupes de mécontents, souvent leur recrutement se situe en majorité dans les prisons et parmi les loubards des villes. Ce qui se passe dans les pays suivants:

Danemark : 2 %
Allemagne : 3,7 %
Royaume Uni : 2,7 %
Espagne : 4 %
Thaïlande : 4,6 %

Dès 5%, ils exercent une influence démesurée en proportion de leur pourcentage de la population. Par exemple, ils vont exiger l’introduction de la nourriture halal, de fixation insérant ainsi des emplois de préparation des aliments pour les musulmans dans la chaine alimentaire du pays d’accueil. Ceci permettant d’augmenter la pression sur les chaînes de supermarchés afin qu’ils présentent du halal dans leurs rayons assorti de menaces pour non-respect.

Cela se produit dans ces Pays:
Suisse : 4,3 %
Philippines : 5 %
Suède : 5 %
Pays Bas : 5,5 %
Trinidad et Tobago : 5,8 %
France : 8 %
A ce stade, ils exerceront la pression sur le gouvernement au pouvoir pour qu’il leur permettre de se gouverner (au sein de leurs ghettos) en vertu de la charia, la loi islamique. Le but ultime des Islamistes est d’établir la charia dans le monde entier.
Lorsque musulmans approchent 10% de la population, elles ont tendance à augmenter l’anarchie comme un moyen d’exprimer leur mécontentement sur leurs conditions. A Paris, nous assistons déjà à des incendies de voiture. Toute action des nonmusulmans offense l’Islam et les résultats se traduisent par des soulèvements et des menaces, comme à Amsterdam, avec l’opposition à des caricatures et des films sur la vie de Mahomet. De telles tensions sont quotidiennes, en particulier dans les  quartiers musulmans qui deviennent des zones de non droit. on l’a constaté dans ces Pays:

Guyana : 10 %
Inde : 13,4 %
Israël : 16 %
Kenya : 10 %
Russie : 15 %

Sitôt atteint 20%, les nations peuvent s’attendre à des émeutes, avec tir d’armes à feu,  à la formation de milices Djihadistes, à des assassinats sporadiques, et des incendies d’églises chrétiennes et de synagogues juives, comme en:

Ethiopie, où les Musulmans représentent 32,8% de la population

A 40%, les nations subissent des massacres généralisés, des attaques terroristes chroniques, la guerre de la milice permanente, comme en:
Bosnie : 40 %
Tchad : 53,1 %
Liban : 59,7 %

Dès 60%, les pays connaissent la persécution sans entrave des non-croyants de toutes les autres religions (y compris les musulmans n’appliquant pas les strictes règles), le nettoyage ethnique sporadique (génocide), l’utilisation de la charia comme arme, et le Djizya, l’impôt mis sur les infidèles (les peuples du Livre Chrétiens et Juifs,) comme dans les pays suivants:
Albanie : 70 %
Malaisie : 60,4 %
Qatar : 77,5 %
Soudan : 70 %

Après 80%, s’attendre à l’intimidation quotidienne et au Djihad violent, donc un nettoyage ethnique mis en place par l’Etat lui même, ainsi que certains génocide, comme ces nations qui expulsent les infidèles, afin de tendre à une population à 100% musulmane, tel que vécu, dans les pays suivants:

Bangladesh : 83 %

Egypte : 90 %
Gaza : 98,7 %
Indonésie : 86,1 %
Iran : 98 %
Irak : 97 %
Jordanie : 92 %
Maroc : 98,7 %
Pakistan : 97 %
Palestine : 99 %
Syrie : 90 %
Tadjikistan : 90 %
Turquie : 99,8 %
Emirats Arabes Unis : 96 %

A 100% c’est l’instauration de ce que les musulmans nomment la Maison Islamique de la paix appelée le DaralSalaam.
Ici, le pays est censé vivre en paix, car tout le monde est musulman, les madrassas sont la seules écoles autorisées,  et le Coran est la seule règle, comme en:

Afghanistan, en Arabie saoudite (immigrés exclus), en Somalie et au Yémen.

Malheureusement, la paix n’est jamais effective car, dans ces Etats à 100 %, les musulmans les plus radicaux intimident et tendent à éradiquer les moins radicaux pour toutes sortes de raisons.

Il est important de comprendre que, dans certains pays, avec bien moins de 100% des populations musulmanes, comme la France, les populations musulmanes minoritaires vivent dans des ghettos, dans lequel ils sont 100% musulmans, et dans lequel ils vivent sous la Charia. La police nationale ne peut même pas entrer ces ghettos. Il n’y a pas de tribunaux nationaux, pas d’écoles, ni de liberté religieuse hors l’islam.

Dans de telles conditions, les musulmans refusent l’intégration dans la communauté du pays d’accueil et refusent de vivre au contact des nationaux de ce pays d’accueil. Les enfants fréquentent des madrassas. Ils n’y apprennent que le Coran. L’association avec l’infidèle est un crime punissable de mort.

Par conséquent, dans certaines régions de certains pays, musulmans et imams extrémistes exercent plus de pouvoir que ne pourraient le laisser penser les statistiques nationales (qui sont sensées ne pas exister car illégales).

De nos jours, 1,5 milliard de Musulmans forment 22% de la population mondiale, mais leur taux de natalité écrase ceux des Chrétiens, des Indous, des Bouddhistes, des Juifs et des autres confessions. Leur objectif est l’instauration d’un califat mondial.

Un bon musulman peut-il être un bon américain?
• Théologiquement – non. . . Parce que son allégeance est à Allah.
• Religieusement – non … Parce qu’aucune autre religion autre que l’Islam n’est acceptée par Allah (Coran, 2: 256).
•Par les Ecrits – non … Parce que son allégeance est uniquement dans les cinq piliers de l’islam et le Coran.
• Géographiquement – non … Parce que son allégeance est à la Mecque, vers laquelle il se tourne lors de ses prières cinq fois par jour.
• Socialement – non … Parce que son allégeance à l’Islam lui interdit de se faire des amis parmi les chrétiens ou les juifs ..
• Politiquement – non … Parce qu’il doit se soumettre aux mollahs (chefs spirituels), qui enseignent l’anéantissement d’Israël, le Petit Satan, et la destruction de l’Amérique, le grand Satan.
• Sur le plan intérieur – non … Parce qu’on l’a éduqué pour épouser quatre femmes et battre et fouetter sa femme quand elle lui désobéit (Coran 4:34)
• Intellectuellement – non … Parce qu’il ne peut accepter le Constitution américaine car elle est basée sur les principes de la Bible, et il croit que la Bible est corrompue.
• Philosophiquement – non … Parce que l’islam, Mahomet, et le Coran ne permettent pas la liberté de religion et d’expression ..
• Spirituellement – non … Parce que quand on déclare une nation sous Dieu, le Dieu des chrétien est amour et bonté, tandis qu’Allah n’est JAMAIS appelé Père céleste, ni qualifié d’amour dans le Coran riche de ses 99 beaux noms.

Traduction d’Eli d’Ashdod.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Toutes ces constatations ne s’appliquent pas uniquement aux Etats-Unis, elle sont constatées dans le Monde entier, et en particulier en France. La France qui comme d’autres a accepté l’oukase arabe de 1973 avec le quadruplement du prix du pétrole, où les Dirigeants (Valéry Giscard d’Estaing) se sont dit chic, nous allons quadrupler nos taxes pétrolières, très bon pour financer le chômage qui s’annonce.

La France qui s’est prostituée au Qatar pour un terrain de foot-ball (Nicolas Sarkosy) et qui continue (François Hollande) en contrepartie de l’autorisation de construction de mosquées avec les Imams intégristes importés qui vont avec.

Partant de ce constat, comment lutter contre cet envahissement assimilable à un cancer ou une gangrène qui ronge le Monde mettant à mal la « démocratie et le mode de vie non musulman pratiqué par 78% de la population mondiale? Peut être en s’inspirant du modèle japonnais, là bas l’Islam est accepté sous quelques réserves:

  • Hallal interdit.
  • Interdiction de construire une mosquée.
  • Interdiction de prier dans la rue.
  • « Les Droit-de-l’hommisme » n’ont pas pignon sur rue.

Avec ces quatre règles simples.

  • l’Islam est au plus bas.
  • Il n’y a pas de revendications spécifiques à l’Islam.
  • Il n’y a pas de troubles dont les responsables soient musulmans.
  • Les prisons ne regorgent pas d’une population à plus de 80% musulmane.

Une votation en Suisse s’est déterminée pour un NON à la construction de Mosquées. 

Que personne ne pense qu’il s’agisse de racisme ou d’autres ismes très à la mode et surtout interdiction de faire des amalgames, (l’almagamisme devrait être sanctionné par la loi,) il s’agit uniquement de constatations qui dans d’autres domaines s’appellent des statistiques et à ce titre en France dépendent de l’Insee. Les pays en manque de sérénité, feraient bien de s’inspirer de ces simples constatations.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

L’esclavage

Cette vidéo permettra à tous de connaître l’origine historique de l’esclavage.

Traite négrière
Traite négrière

Histoire de l’esclavage

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Maurice AMAR pour https://eli-d-ashdod.com/

 

 

Simon Deng ancien esclave à la conférence de Durban lll

A la récente « Conférence de Durban » à New York

Simon Deng (ancien esclave) à la conférence de Durbanlll
Simon Deng (ancien esclave) à la conférence de Durbanlll

Un discours remarquable. J’espère qu’il fera le tour du monde.

Ce sont les paroles de Simon Deng un ancien esclave soudanais, lors de la Conférence de Durban à New York traitant de l’esclavage.

«Je tiens à remercier les organisateurs de cette conférence, « les Périls de Global intolérance. » C’est un grand honneur pour moi et c’est un privilège vraiment d’être parmi les éminents orateurs d’aujourd’hui.

Je suis venu ici en tant qu’ami de l’Etat d’Israël et du peuple juif. Je suis venu pour protester contre cette conférence de Durban, qui se fonde sur un ensemble de mensonges. Elle est organisée par les nations qui sont elles-mêmes coupables des pires formes d’oppression.

Il ne va pas aider les victimes du racisme. Il vise à isoler et cibler l’Etat juif. C’est un outil des ennemis d’Israël.

L’ONU est elle-même devenue un outil contre Israël. Depuis plus de 50 ans, 82 pour cent des réunions d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies ont été mise en place afin de condamner un Etat – Israël. Hitler n’aurait pas pu être fait plus heureux!

La Conférence de Durban est un outrage. Tous les honnêtes gens doivent le savoir.

Mais les amis, je viens ici aujourd’hui avec une idée radicale. Je viens vous dire qu’il y a des peuples qui souffrent de l’anti-israélisme de l’ONU, plus encore que les Israéliens. J’appartiens à l’une de ces personnes.

S’il vous plaît écoutez-moi.

En exagérant la souffrance des Palestiniens, et en blâmant les Juifs, l’ONU a étouffé les cris de ceux qui souffrent à une échelle beaucoup plus grande.

Depuis plus de cinquante ans, la population indigène noire du Soudan composée de Chrétiens et de musulmans, a été la victime des régimes racistes, arabes musulmans brutaux à Khartoum.

Au Sud-Soudan, mon pays natal, environ 4 millions d’innocents, hommes, femmes et enfants ont été massacrés de 1955 à 2005, sept millions ont été victimes du nettoyage ethnique et ils sont devenus le plus grand groupe de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

L’ONU est préoccupée par les soi-disant réfugiés palestiniens. Elle a consacré une agence distincte pour eux, et ils sont traités avec un privilège spécial.

Pendant ce temps, mon peuple, ethniquement nettoyés, assassinés et réduits en esclavage, est relativement ignoré. L’ONU refuse de dire au monde la vérité sur les causes réelles des conflits au Soudan. Qui sait vraiment ce qui se passe au Darfour? Ce n’est pas un «conflit tribal».

Il s’agit d’un conflit enraciné dans le colonialisme arabe bien connu en Afrique du Nord. Au Darfour, une région dans le Soudan occidental, tout le monde est musulman. Tout le monde est musulman parce que les Arabes ont envahi l’Afrique du Nord et converti les populations autochtones à l’islam. Aux yeux des islamistes à Khartoum, les habitants du Darfour ne sont pas assez musulmans. Et les habitants du Darfour ne veulent pas être arabisés.

Ils aiment leurs propres langues africaines et leurs habitudes vestimentaires ainsi que leurs coutumes. La réponse arabe est un génocide! Mais personne à l’ONU dit la vérité au sujet du Darfour.

Dans les monts Nuba, une autre région du Soudan, le génocide se déroule en ce moment même alors que  je vous parle. Le régime islamiste de Khartoum cible les noirs Africains – Musulmans et Chrétiens. Personne à l’ONU ne dit la vérité sur les Monts Nuba.

Entendez-vous l’ONU condamner le racisme arabe contre les Noirs?

Qu’est-ce que vous trouvez sur les pages du New York Times, ou dans le dossier des condamnations de l’ONU est «crimes israéliens» et la souffrance palestinienne.

Mon peuple a été chassé des premières pages à cause des exagérations sur la souffrance palestinienne.

Ce que fait Israël est dépeint comme un péché de l’Ouest. Mais la vérité est que le vrai péché arrive lorsque l’Occident nous abandonne: les victimes de l’apartheid arabe / islamique.

L’esclavage a été pratiqué pendant des siècles au Soudan. Il a été relancé comme une arme de guerre dans les années 90.

Khartoum a déclaré le djihad contre mon peuple et ceci a légitimé le fait de prendre des esclaves comme butin de guerre.

Les milices arabes ont été envoyées pour détruire les villages du Sud et ont été encouragées à prendre les femmes et les enfants africains comme esclaves.

Nous estimons que 200.000 ont été enlevés, et déportés au Nord et vendus comme esclaves.

Je suis une preuve vivante de ce crime contre l’humanité!

Je n’aime pas parler de mon expérience en tant qu’esclave, mais je le fais parce que c’est important pour que le monde sache que l’esclavage existe encore aujourd’hui.

J’avais neuf ans quand un voisin arabe nommé Abdullahi m’a amené à le suivre sur un bateau. Le bateau liquidé dans le Nord Soudan, il m’a donné en cadeau à sa famille. Pendant trois ans et demi, je suis resté leur esclave et j’ai vécu quelque chose qu’aucun enfant ne devrait jamais connaître: les coups et les humiliations brutales; travailler à longueur de journée; dormir sur le sol avec les animaux; manger des restes de la famille .» Pendant ces trois ans et demi, j’ai été incapable de dire le mot «non».

Tout ce que je pourrais dire était «oui», «oui», «oui».

Les Nations Unies connaissaient l’asservissement du Sud Soudan par les Arabes. Leur propre personnel l’a signalé. Il a fallu à l’UNICEF – sous la pression du Groupe juif Anti-Esclavagiste  dont le siège est aux Etats-Unis – seize années de reconnaître ce qui se passait. Je tiens à remercier publiquement mon ami le Dr Charles Jacobs pour son action qu’il mène dans la lutte anti-esclavagiste.

Mais le gouvernement soudanais et la Ligue arabe fait pression sur l’UNICEF, et l’UNICEF a fait marche arrière, et a commencé à critiquer ceux qui ont travaillé pour libérer des esclaves soudanais. En 1998, le Dr Gaspard Biro, les courageux Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme au Soudan qui a rendu compte de l’esclavage, a démissionné en signe de protestation contre les actions de l’ONU.

Mes amis, aujourd’hui, des dizaines de milliers de noirs Sud-Soudanais servent encore leurs maîtres dans le Nord et l’ONU est silencieuse à ce sujet. En s’occupant de ceci elle irait à l’encontre de l’OCI et de la Ligue arabe.

En tant qu’ancien esclave et victime de la pire espèce de racisme, permettez-moi de vous expliquer pourquoi je pense que traiter Israël d’Etat raciste est absolument absurde et immoral.

Je me suis rendu en Israël à cinq reprises afin de visiter les réfugiés soudanais. Permettez-moi de vous dire comment ils se sont retrouvés là. Ce sont des Soudanais qui ont fui le racisme arabe, en espérant trouver un abri en Egypte. Ils ont eu tort. Lorsque les forces de sécurité égyptiennes ont abattus vingt-six réfugiés noirs au Caire, qui protestaient contre le racisme égyptien, les Soudanais se sont rendu compte que le racisme arabe est la même à Khartoum ou au Caire. Ils avaient besoin d’un abri et ils l’ont trouvé en Israël. Esquivant les balles des patrouilles aux frontières égyptiennes et au prix d’une longue et harassante marche, le seul espoir des réfugiés était d’atteindre le côté israélien de la barrière où ils savaient qu’ils seraient en sécurité.

Les Musulmans Noirs du Darfour ont choisi Israël plutôt que tous les autres Etats arabo-musulmans de la région. Savez-vous ce que cela signifie? Et les Arabes disent qu’Israël est raciste!!!

En Israël, les Soudanais noirs, chrétiens et musulmans ont été accueillis et traités comme des êtres humains. Il suffit d’aller le leur demander, comme je l’ai fait. Ils m’ont dit que par rapport à la situation en Egypte, Israël c’est «le paradis».

Israël est-il un Etat raciste? Pour mon peuple, les gens qui connaissent le racisme – la réponse est: «absolument pas». Israël est un Etat où vivent ​​des personnes qui ont les couleurs de l’arc en ciel. Les Juifs eux-mêmes sont de toutes les couleurs, même noir. J’ai rencontré des Juifs éthiopiens en Israël. De beaux Juifs noirs.

Donc, oui … je suis venu ici aujourd’hui pour vous dire que les gens qui souffrent le plus de la politique anti-israélienne de l’ONU ce ne sont pas les Israéliens, mais tous ces gens dont ne tient pas compte de l’ONU afin de raconter son grand mensonge contre Israël: nous, le victimes d’abus arabe / musulmans: les femmes, les minorités ethniques, les minorités religieuses, les homosexuels, dans le monde arabe / musulman. Ce sont les plus grandes victimes de la haine de l’ONU contre Israël.

Regardez la situation des Coptes en Egypte, les chrétiens en Irak et au Nigeria, et l’Iran, les hindous et les Bahaïs qui souffrent de l’oppression islamique. Les Sikhs. Nous sommes une coalition arc en ciel de victimes et la cible des djihadistes nous en souffrons tous. Nous sommes ignorés, nous sommes abandonnés. Alors que le gros mensonge contre les Juifs peut perdurer.

En 2005, j’ai visité un des camps de réfugiés au Soudan du Sud. J’ai rencontré une jeune fille de douze ans qui m’a parlé de son rêve.

Dans son rêve, elle voulait aller à l’école pour devenir médecin. Et puis, elle voulait se rendre en Israël. J’ai été choqué.

Comment cette fille de réfugiés qui a passé la plupart de sa vie dans le Nord pourrait connaître Israël? Quand j’ai demandé pourquoi elle voulait se rendre en Israël, elle a dit: « Ce sont nos gens. » Je n’ai jamais été en mesure de trouver une réponse à ma question.

Le 9 Janvier 2011 le Sud-Soudan est devenu un Etat indépendant. Pour le Sud-Soudan, cela signifie la continuation de l’oppression, la brutalité, la diabolisation, l’islamisation, l’arabisation et l’asservissement.

D’une manière similaire, les Arabes continuent de nier aux Juifs leur droit à la souveraineté de leur patrie et la conférence de Durban III continue à nier la légitimité d’Israël.

En tant qu’ami d’Israël, je vous apporte les nouvelles que mon Président, le Président de la République du Soudan du Sud, Salva Kiir  a publiquement déclaré que l’ambassade du Soudan du Sud en Israël sera construit non pas à Tel-Aviv, mais à Jérusalem, la capitale éternelle du peuple juif.

Je tiens également à vous assurer que ma propre nouvelle nation, et l’ensemble de ses peuples, s’opposera aux forums racistes comme Durban III. Nous nous opposerons en continuant tout simplement de dire la vérité! Notre vérité!

Mes amis juifs m’ont appris quelque chose que je veux dire maintenant avec vous.

Am Israel ‘Hai!

Le peuple d’Israël vivra!

Merci

Chers lecteurs, j’ai une demande urgente: S’IL VOUS PLAÃŽT NE PAS SUPPRIMER ce précieux témoignage!

Je vous prie d’envoyer ce message à tout le monde vous le pouvez! Envoyez-le à tout le monde sur votre liste de diffusion, et de demander à ceux ci de bien vouloir le relayer à tous ceux qu’ils connaissent. Demandez-leur de l’envoyer à tous les journaux, revues, bulletins Eglise, à tous ceux qui publient au public.

S’il vous plaît marquer ce message urgent des paroles de Simon Deng,  autrefois un esclave soudanais, qui a vécu ce qu’il a décrit ci-dessus, afin que ce message important soit révélé au monde entier!

Traduit et adapté par Eli d’Ashdod

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Daniel Gal pour https://eli-d-ashdod.com/