L’accord de Genève vu de l’intérieur de l’Iran

29 novembre 2013 1 Par Eli
Je l’ai répété à longueur d’articles, il ne sert à rien de discuter avec la République Islamiste d’Iran:
Les Iraniens veulent des discussions pour gagner du temps, ils interprètent les abandons des Occidentaux comme des actes de Dhimmitude, ils disent à leurs concitoyens exactement l’inverse que ce que pensaient mettre en place les Occidentaux pressés de conclure des contrats.
Les Iraniens veulent des discussions pour gagner du temps, ils interprètent les abandons des Occidentaux comme des actes de Dhimmitude, ils disent à leurs concitoyens exactement l’inverse que ce que pensaient mettre en place les Occidentaux pressés de conclure des contrats.
obama-rohani
Bousculés par Barack Hussein Obama d’aller vers une signature, il leur a vendu les accords négociés depuis un an clef en main, à prendre ou à laisser, on ne discute pas. Et tous ces apôtres de la paix ont acquiescé les yeux fermés. Que ce soit sur le dos d’Israël quelle importance, et surtout dans ce cas, signons vite le contrat du siècle!!!

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Aujourd’hui, nous apprenons que ces Messieurs bons offices, les Anglais discutent de manière informelle avec le Hezbollah en contradiction formelle avec tous les accords qui stipulent qu’on ne discute pas avec des terroristes. Ils le font pour le compte des américains, car si ces derniers ne font aucune distinction entre la branche armée et la branche politique, ce n’est pas le cas de la Grande Bretagne, ils ont donc besoin de leur allié pour pouvoir discuter.
On le voit encore ici, la duplicité d’Obama est flagrante, et c’est une raison supplémentaire pour rompre toute discussion avec lui. Cet homme n’a aucune carrure pour diriger la première puissance mondiale. Il n’agit que dogmatiquement et est incapable de raisonner en fonction des situations mouvantes, ce qui est le propre d’un bon homme politique.
Il ne prend des accords qu’avec ceux qui ont décidé d’éradiquer Israël, qu’attendons nous pour convoquer l’Ambassadeur US en Israël pour lui demander des comptes? Et une fois que nous lui auront fait comprendre notre vision du dossier lui poser l’ultimatum, de déménager dare-dare son Ambassade à Jérusalem, c’est facile, le Congrès est d’accord, il ne manque que le feu vert du Président.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/