UN RÊVE

UN RÊVE

6 novembre 2014 7 Par Eli

Je n’en croyais ni mes yeux ni mes oreilles. En ouvrant la télévision israélienne à l’heure de informations, j’ai vu près d’un millier de maisons « palestiniennes » dynamitées et la création d’une zone stérile d’un demi kilomètre pour construire un mur de séparation avec Gaza.

Destruction des Maisons à Gaza par l'armée égyptienne  (Photo credit: AP/Eyad Baba)

Destruction des Maisons à Gaza par l’armée égyptienne (Photo crédit: AP/Eyad Baba)

 

J’attendais les reportages sur les « pauvres réfugiés » jetés hors de leur pays, les gémissements des pleureuses professionnelles arabes et les images des enfants dans les ruines.

J’attendais avec résignation les habituels «professeurs», «docteurs spécialisés du monde arabe» nous expliquer la conséquence dramatique de cet acte.

Je m’attendais surtout à voir défiler les antisémites patentés arabes de la Knesset et les spécialistes de la haine de soi de « La Paix Maintenant ».

Je m’attendais à voir apparaître les visages des professionnels du «palestinisme» dont les ONG sont payées par des sources neutres comme la Suède ou la France.

J’attendais les appels au rassemblement de tous ces masochistes sur la Place Rabin à Tel Aviv.

J’allais donc zapper quand je m’aperçus que les infos se focalisaient sur d’autres nouvelles sans aucune relation avec les destructions à Gaza.

Abasourdi par cette manière nouvelle de présenter les informations, je me suis même allé à imaginer une guérison miraculeuse de nos politiques et de nos journalistes.

Voila une réponse appropriée à la reprise des tirs et du creusement des tunnels dont la zone nettoyée a permis d’en découvrir une centaine.

Je suis donc passé à la chaîne arabe de langue française, la 2. J’imaginais déjà les déclarations du Kerry au nom d’Hussein Obama pour nous vouer aux gémonies et exiger l’arrêt immédiat de toute destruction.

J’entendais déjà le Fabius déclarer en qatari littéraire qu’il convoquerait le Conseil de Sécurité et organiserait immédiatement une conférence des «pays donateurs.»

J’attendais avec impatience de voir quelle synagogue les adeptes de cette religion «de paix et de tolérance» avaient attaqué.

Cela me prit plusieurs minutes pour me rendre à la réalité.

Les médias occidentaux n’en parlaient pas!

Dans mon rêve, je voyais déjà les bulldozers raser les constructions illégales de Ramallah, reprendre entière possession du tombeau de Joseph à Sichem…

C’est alors que j’ai compris.

Ce n’étaient pas les Israéliens qui avaient détruit ces maisons, nettoyé une zone tampon et édifient un mur pour isoler totalement les Gazaouis.

En fait, ce sont les Egyptiens.

Les tunnels de contrebandes avec le Sinaï étaient tous détruits, la ville isolée et les égyptiens se protégeaient des «palestiniens», leurs frères «musulmans» du Hamas!

Les Egyptiens avaient le droit. Et surtout ne faisons pas planer sur l’Union Européenne ou les Nations Unies une quelconque suspicion de politique de «deux poids, deux mesures!»

Et alors m’est revenue à l’esprit la phrase du visionnaire de l’Etat Juif, Benyamin Zeev Herzl :«Si vous le voulez, ce ne sera pas un rêve!»

Nous sommes nombreux à le vouloir, alors…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jacques Kupfer pour http://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/