Soirée AMIT à Ashdod 19 Février 2015

Judith Mergui
Judith Mergui

Je vous informe d’une de nos prochaines activités AMIT:

(Toutes les activités organisées par la section francophone de AMIT ont eu un franc succès)

Nous organisons pour le 19 février 2015 un tyoul sur Ashdod

Au programme:

De 16H30 à 18H : rencontre-débat avec quelques lycéens du lycée AMIT Mekif Youd de Ashdod
18H15 à 19H30 : quartier libre, à Ashdod, autour de la salle de spectacle.
A partir de 18H45 collation (sucrée, salée) boissons : the, café et eau.

Suivi à 20H précises de la représentation du :

ONE WOMAN SHOW (voir flyer en pièce jointe)
INCH’ALYA par JUDITH MERGUI.

Qui a eu un grand succès tant à Tel Aviv qu’à Londres et Paris.
Chaque représentation s’est jouée à guichet fermé.
Le prix au départ de Jérusalem (spectacle et bus) est de 110 NIS.
Départ de Jérusalem à 15H du Gan Hapaamon (lieu habituel)

Merci de réserver vos places dès à présent, soit par email soit par téléphone.
Clément BOUHNIK au 050 343 6012 ou
Nico SPRECHER au 054 435 4887
AMIT section francophone

Le chèque de participation, a l’ordre de AMIT, est à envoyer à
Rahmine Clément Bouhnik
Rehov Isaac Ben Dor 7/2

93281 Jérusalem

Flyer

 

Chez les Gaulois ça finit toujours en chansons

Dieu est humour
Dieu est humour

Après les attentats contre Charlie, on a vu le pied de nez de la France aux Islamistes, 3,7 millions ont manifesté le 11 Janvier.

Le tirage de Charlie la semaine suivant l’attentat prévu à 1 million d’exemplaires, révisé à 3 millions, puis à 5 millions s’est retrouvé finalement à 7 millions.

Le festival annuel de la BD à Angoulême reprend largement les premières pages de Charlie.

Et effet boule de neige, la musique s’est mise de la partie, Frédéric Fromet passe sur France-Inter avec une chanson directement inspirée des événements récents Je vous laisse découvrir.

En France les caricaturistes ont tous les droits, ils passent même sur les chaînes d’Etat.

 

 

Frédéric Fromet explique sur France-Inter aux enfants de France les attentats de ces méchants pas beaux Djihadistes.

Comme les paroles sont difficiles à saisir, les voici chantées bien sur sur l’air de Bali ballot.

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Coulibaly coulibalot, tu t’es bien fait trouer la peau. Avec les 2 frères kouachi, à l’épicerie, à l’imprimerie.

Vous faire flinguer c’était fatal, vous qui étiez des vrais trous de balle! Ah ah Allah hou Akbar! Et c’est Charlie qui redémarre.

Coulibaly coulibalot, ah quelle bande de salauds! Contre des crayons dissidents vous étiez armés jusqu’aux dents.

Quand on a une petite quéquette il faut une grosse mitraillette! Ah ah Allah hou Akbar! Vous n’aviez rien dans le calbar!

Coulibaly coulibalot, pour vous planquer c’était zéro, aviez vous besoin de lunettes? Ou étiez vous analphabètes?

Vous pensiez être hyper cachés mais il fallait lire: « hyper casher ». Ah ah Allah hou Akbar! vous n’aviez même pas bu de pinard!

Coulibaly coulibalot, c’est bien la preuve s’il en faut, qu’évidemment les musulmans sont tous des gens très très méchants.

De même que ainsi soit-il tous les cathos sont pédophiles ! Ah ah Allah hou Akbar! et toutes les vieilles sont des couguars !

Coulibaly coulibalot, qu’aviez-vous dans le ciboulot? Pour alourdir notre fardeau, en humiliant notre Sarko.

Avez- vous vu notre bismuth au premier rang taper l’incruste? Ah ah ah pousse toi de là! Je suis petit on me voit pas!

Coulibaly coulibalot, dans notre malheur on a eu chaud. Imaginons que Charlie hebdo se soit appelé  » brandon hebdo »!

Combien y aurait-il eu de personnes, à proclamer « je suis brandon » ! Ah ah Allah hou Akbar! C’eût été là le vrai cauchemar!

Ah ah Allah hou Akbar! Les fous d’ Allah sont des tocards!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Le discours de BHL à l’Assemblée Générale de l’ONU

Le Point – Publié le 23/01/2015 à 06:19

A l’invitation du secrétaire général Ban Ki-Moon, Bernard-Henri Lévy a prononcé l’allocution d’ouverture de la journée consacrée à la montée de l’antisémitisme.

Bernard-Henri Levy
Bernard-Henri Levy

Le philosophe a exhorté l’ONU à reconnaître la véritable nature du nouvel antisémitisme afin de mieux le combattre.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs. Monsieur le Président et Monsieur le Secrétaire général. Mesdames et Messieurs les Ministres

Ce n’est pas souvent qu’il revient à un philosophe de s’exprimer dans cette enceinte. C’est l’une des premières fois (Elie Wiesel, Jiddu Krishnamurti il y a trente ans…) qu’il est demandé à un écrivain de se tenir ici, à cette tribune où ont retenti tant de grandes voix et où la cause de la paix et de la fraternité entre les hommes a connu quelques-unes de ses plus belles et nobles avancées. Et c’est pour moi, croyez-le, une vive émotion et un honneur immense.
Si vous m’avez invité, ce matin, ce n’est pourtant pas pour chanter l’honneur et la grandeur de l’humanité – mais c’est pour pleurer, hélas, les progrès de cette inhumanité radicale, de cette bassesse, qui s’appelle l’antisémitisme. Bruxelles où l’on s’en est pris, il y a quelques mois, à la mémoire juive et à ses gardiens. Paris où l’on a réentendu l’infâme cri de « Mort aux juifs » et où, il y a quelques jours, l’on a tué des dessinateurs parce qu’ils dessinaient, des policiers parce qu’ils faisaient la police et des juifs parce qu’ils faisaient leurs courses et qu’ils étaient juste juifs.

Dans d’autres capitales, beaucoup d’autres, en Europe et hors d’Europe, la réprobation des juifs est en train de redevenir le mot de passe d’une nouvelle secte d’assassins – à moins que ce ne soit la même, dans de nouveaux habits. Votre Maison s’est édifiée contre cela. Votre Assemblée avait la sainte tâche de conjurer le réveil de ces spectres. Mais non, les spectres sont de retour – et c’est pour cela que nous sommes ici.

Une double source

Sur ce fléau, sur ses causes et sur les moyens d’y résister, je veux d’abord, Mesdames et Messieurs, Monsieur le Secrétaire général, Monsieur le Président, réfuter un certain nombre d’analyses courantes qui ne sont faites, j’en ai peur, que pour nous empêcher de regarder le mal en face. Il n’est pas vrai, par exemple, que l’antisémitisme est une variété parmi d’autres du racisme. Les deux doivent être combattus, bien sûr, avec une détermination égale. Mais l’on ne combat bien que ce que l’on comprend. Et il faut comprendre que, si le raciste hait dans l’Autre son altérité visible, l’antisémite en a, lui, après son invisible différence – et de cette prise de conscience va dépendre la nature des stratégies que l’on pourra et devra mettre en œuvre.

Il n’est pas vrai non plus que l’antisémitisme d’aujourd’hui a, comme on l’entend partout, et en particulier aux Etats-Unis, ses sources principales dans le monde arabo-musulman. Dans mon pays, par exemple, il a une double source et comme un double bind. D’un côté, c’est vrai, les enfants d’un islamisme radical devenu l’opium le plus toxique des territoires perdus de la République. Mais, de l’autre, cette vieille bête française qui, depuis l’affaire Dreyfus et Vichy, n’a jamais dormi que d’un œil et qui fait finalement bon ménage avec la bête islamo-fasciste.

Et il n’est pas exact, enfin, que la politique de tel ou tel Etat, je veux évidemment parler de l’Etat d’Israël, produise cet antisémitisme comme la nuée l’orage. J’ai connu des capitales, en Europe, où la destruction des juifs a été quasi totale et où l’antisémitisme est pourtant maximal. J’en ai connu d’autres, plus lointaines, où il n’y a jamais eu de juifs du tout et où le nom juif est pourtant synonyme de celui du Diable. Et j’affirme ici qu’Israël serait-il exemplaire, serait-il la patrie d’un peuple d’anges, reconnaîtrait-il au peuple palestinien l’Etat auquel il a droit, que la plus ancienne des haines ne baisserait, malheureusement, pas d’un ton.

Le nouvel argumentaire des antisémites

Pour comprendre comment fonctionne l’antisémitisme d’aujourd’hui, il faut, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, donner congé à ces clichés et entendre la façon dont il s’exprime et se justifie.

Car jamais, au fond, les hommes ne se sont contentés de dire : « Voilà, c’est comme ça, nous sommes de méchants hommes et nous haïssons les pauvres juifs. » Non.

Ils ont dit : « Nous les haïssons parce qu’ils ont, eux, tué le Christ » – et c’était l’antisémitisme chrétien.

Ils ont dit : « Nous les haïssons parce qu’ils l’ont, au contraire, en produisant le monothéisme, inventé » – et c’était l’antisémitisme de l’âge des Lumières qui voulait en finir avec toutes les religions.

Ils ont dit : « Nous les haïssons parce qu’ils sont d’une autre espèce, reconnaissables à des traits de nature qui n’appartiennent qu’à eux et qui corrompent, polluent, les autres natures » – et c’était l’antisémitisme raciste, contemporain de la naissance des sciences modernes de la vie.

Ils ont encore dit : « Nous n’avons rien contre les juifs en soi ; non, non, vraiment rien ; et nous nous moquons d’ailleurs de savoir s’ils ont tué ou vu naître le Christ, s’ils forment ou non une race à part, etc. ; notre problème, notre seul problème, c’est qu’ils sont d’horribles ploutocrates, acharnés à dominer le monde et à opprimer les humbles et les petits » – et c’était, dans toute l’Europe, ce socialisme des imbéciles qui infecta le mouvement ouvrier au début du XXe siècle et au-delà.

Aujourd’hui, aucune de ces rhétoriques ne fonctionne plus.

Pour des raisons qui tiennent à l’histoire du dernier siècle, il n’y a plus que des minorités de femmes et d’hommes pour ne pas voir qu’elles ont toutes débouché sur des massacres abominables.

Et, pour que le vieux virus reparte à l’assaut des têtes, pour qu’il lui soit de nouveau possible d’enflammer de vastes foules, pour que des hommes et des femmes puissent, en grand nombre, et ce qu’à Dieu ne plaise, recommencer de haïr en toute bonne conscience ou croire, si l’on préfère, qu’il existe de justes raisons de s’en prendre aux juifs, il faut un argumentaire nouveau que l’histoire universelle n’ait pas eu le temps de déconsidérer.

Une bombe atomique morale

L’antisémitisme d’aujourd’hui dit, en réalité, trois choses. Il ne peut opérer sur grande échelle que s’il parvient à proférer et articuler trois énoncés honteux, mais inédits, et que le XXe siècle n’a pas disqualifiés.

1. Les juifs seraient haïssables parce qu’ils soutiendraient un mauvais Etat, illégitime et assassin – c’est le délire antisioniste des adversaires sans merci du rétablissement des Juifs dans leur foyer historique.

2. Les juifs seraient d’autant plus haïssables qu’ils fonderaient leur Israël aimé sur une souffrance imaginaire ou, tout au moins, exagérée – c’est l’ignoble, l’atroce déni de la Shoah.

3. Ils commettraient enfin, ce faisant, un troisième et dernier crime qui les rendrait plus détestables encore et qui consisterait, en nous entretenant inlassablement de la mémoire de leurs morts, à étouffer les autres mémoires, à faire taire les autres morts, à éclipser les autres martyres qui endeuillent le monde d’aujourd’hui et dont le plus emblématique serait celui des Palestiniens – et l’on est, là, au plus près de cette imbécillité, de cette lèpre, qui s’appelle la compétition des victimes.

L’antisémitisme nouveau a besoin de ces trois énoncés. C’est comme une bombe atomique morale qui aurait là ses trois composants. Chacun, pris séparément, suffirait à discréditer un peuple redevenu objet d’opprobre ; mais qu’ils viennent à s’additionner, que les composants se composent, que les trois fils entrent en contact et parviennent à former un nœud ou une tresse, et l’on est à peu près sûr d’assister à une déflagration dont tous les juifs, partout, seront les cibles désignées. Car quel vilain peuple que celui dont on aurait insinué qu’il est capable de ces trois crimes !

Quel hideux portrait que celui d’une communauté de femmes et d’hommes accusés de trafiquer ce qu’ils ont de plus sacré, à savoir la mémoire de leurs morts, pour légitimer un Etat illégitime et intimer silence aux autres souffrants de la planète !

L’antisémitisme moderne, c’est cela. L’antisémitisme ne renaîtra sur grande échelle que s’il parvient à imposer ce tableau insensé et ignoble. Il sera antisioniste, négationniste, carburant à l’imbécile compétition des douleurs – ou il ne sera pas : c’est d’une cohérence imparable ; c’est d’une détestable, méprisable mais infaillible logique.

Pour un sommet des damnés

Reconnaître cela, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Monsieur le Secrétaire général, Monsieur le Président, c’est commencer de voir, symétriquement, ce qu’il vous revient de faire pour lutter contre cette calamité. Imaginons une Assemblée générale des Nations Unies où Israël aurait sa place, toute sa place, celle d’un pays comme les autres, ni plus ni moins fautif que d’autres, soumis aux mêmes devoirs mais aussi aux mêmes droits – et imaginons qu’on lui rende justice en lui reconnaissant, au passage, d’être ce qu’il est vraiment : une authentique, solide et vaillante démocratie.

Imaginons une Assemblée générale des Nations Unies qui, fidèle à son pacte fondateur, se ferait la gardienne sourcilleuse de la mémoire du pire génocide jamais conçu depuis qu’il y a des hommes – imaginons que cette année 2015 voie se tenir, sous votre égide et avec l’aide des plus hautes sommités scientifiques mondiales, la plus complète, la plus exhaustive, la plus définitive des conférences jamais réunies sur la tentative de destruction des juifs.

Et puis rêvons, quelque part entre New York, Genève, ou Jérusalem, d’une deuxième conférence consacrée, elle, à toutes les guerres oubliées qui endeuillent les terres habitées mais dont on ne parle jamais car elles n’entrent pas dans le cadre des blocs, ou des groupes, entre lesquels vous vous partagez – et rêvons que cette seconde conférence, ce sommet des damnés, prenant le contre-pied du sot et monstrueux préjugé voulant qu’il n’y ait de place dans un cœur que pour une seule et unique compassion, révèle ce qui fut la vraie vérité des décennies écoulées : c’est quand on avait la Shoah au cœur que l’on voyait tout de suite l’horreur de la purification ethnique en Bosnie ; c’est quand on avait en tête cet étalon de l’inhumain que fut le massacre planifié des juifs d’Europe que l’on comprenait sans tarder ce qui se passait au Rwanda ou au Darfour ; bref, loin de nous rendre aveugles aux tourments des autres peuples, la volonté de ne rien oublier du tourment du peuple juif est ce qui rend saillante, évidente, l’immense affliction des Burundais, des Angolais, des Zaïrois, j’en passe.

En adoptant ce programme, vous lutterez contre l’antisémitisme réel. En réhabilitant cet Israël que votre Assemblée a porté sur les fonts baptismaux il y a presque 70 ans, en usant de votre autorité pour faire taire, une bonne fois, les crétins négationnistes et en vous portant, troisièmement, au secours de ces nouveaux damnés de la terre immolés sur l’autel de l’idéologie antisioniste, vous déconstruirez un à un chacun des composants du nouvel antisémitisme. Mais vous défendrez en même temps, et dans le même mouvement, la cause de l’humanité.

« La France sans ses juifs ne serait plus la France »

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Je ne serais pas là, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, si je ne pensais pas que cette enceinte soit l’un des seuls lieux au monde, peut-être le seul, où puisse s’orchestrer cette solidarité des ébranlés dont parlait le grand philosophe tchèque Jan Patocka et qui aura été le fil de ma vie.

Quand, dans mon pays, les plus hautes autorités de l’Etat disent « la France sans ses juifs ne serait plus la France », elles dressent une digue contre l’infamie.

Mais quand, dans ce même pays, on a vu un quart d’entre vous, un chef d’Etat et de gouvernement sur quatre, venir marcher à nos côtés pour dire « je suis Charlie, je suis policier, je suis juif », ce fut une raison d’espérer que l’on n’attendait plus.

Et votre présence même, ici, ce matin, votre volonté de rendre cet événement possible, et peut-être mémorable, atteste que c’est sur tous les continents, dans toutes les cultures et toutes les civilisations que l’on commence à prendre conscience que la lutte contre l’antisémitisme est une obligation pour tous – et c’est là une belle et grande nouvelle. Quand on frappe un juif, disait un autre écrivain, c’est l’humanité qu’on jette à terre. Quand on s’en prend aux juifs, insista un antinazi de la première heure, c’est comme une première ligne enfoncée sous une invisible mitraille qui frappera ensuite, de proche en proche, le reste des humains.

Un monde sans juifs, non, ne serait plus un monde – un monde où les juifs recommenceraient à être les boucs émissaires de toutes les peurs et de toutes les frustrations des peuples serait un monde où les hommes libres respireraient moins bien et où les asservis seraient plus asservis encore. A vous, maintenant, de prendre la parole et d’agir. A vous, qui êtes les visages du monde, d’être les architectes d’une maison où la mère de toutes les haines verrait sa place amenuisée.

Puissiez-vous, dans un an, et l’année suivante, et toutes les autres encore, vous retrouver pour constater que votre mobilisation d’aujourd’hui n’est pas vaine et que la Bête peut reculer.

Discours prononcé en anglais, jeudi 22 janvier 2015 à 9 heures devant l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

Ban Ki-Moon a rarement pris une attitude de défense d’Israël, ici il se positionne juste dans le rôle qui est le sien.

Lorsqu’il demande à BHL de prononcer le discours d’ouverture, il vise juste, car ce dernier est connu pour sa vision progressiste de la politique, on ne peut pas l’accuser de dangereux colon extrémiste de droite.

Il prononce ici un discours dont il a le secret à marquer dans les annales, gageons comme il le dit lui même que les dirigeants de ce Monde prendront conscience de leur impéritie passée, et gageons que leur politique à venir en sera infléchie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

 

Il ne faut pas se moquer de l’Islam, c’est une religion tolérante.

Les prédiction du Mage Houellebecq vues par Charlie Hebdo
Les prédiction du Mage Houellebecq vues par Charlie Hebdo

Tobrouk à l’Est de la Libye , à la frontière égyptienne, abrite un immense cimetière militaire.

Là reposent Britanniques et Canadiens des combats de 1941 contre l’AfriKa Corps de Rommel .

Egalement des Français de la bataille de Bir Hakeim , en 1942 , menée par le Général KOENIG

Dans quel état , aujourd’hui, ce cimetière face aux fous d’Allah ???

On nous demande d’être tolérants !

Une blague ou un dessin ou un film sur le Coran et le monde se retourne, on nous traite de racistes mais là personne ne dit rien, les médias restent silencieux.

Regardez ce film tant qu’il est encore visible !!!

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

La grande civilisation, lumière du Monde, s’appuyant sur une religion de paix et d’amour, en action.

Surtout, ne pas faire d’amalgame, n’est-ce pas Monsieur Fabius.

Surtout ne pas faire d’amalgame, en pensant que ces nostalgiques d’Hitler sont des néonazis, ce sont d’ailleurs les mêmes qui s’insurgent contre les enseignants qui parlent de la Shoah, les mêmes qui sifflent la Marseillaise, les mêmes enfin qui hurlent dans les rues de Paris « Mort aux Juifs » et brulent le drapeau français, pendant que leurs femmes portent le voile, il n’y a pas de petites actions vénielles, il y a une guerre de religion.

 

Cette action se renouvelle régulièrement au Mont des Oliviers, mais là ce ne sont que des tombe juives, ça n’a donc aucune sorte d’importance.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

 

Amalgame, amalgame, est-ce que j’ai une gueule d’amalgame

David Pujadas animateur de l'émission des paroles et des actes
David Pujadas animateur de l’émission des paroles et des actes

Hier soir, déprogrammation à la télé, actualité oblige, nous avons eu droit à l’émission des paroles et des actes dont le sujet était l’enseignement.

L’invité du jour était: La France qui s’interroge, avec Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Education Nationale,  Bernard Cazeneuve Ministre de l’intérieur, le plateau était complété par Nathalie Kociusko-Morizet, deux enseignantes, un Imam, Alain Finkielkraut, le Maire UMP d’une commune du 93, une sociologue, Alain Jakubowicz Président de la Licra, Marc Trévidic, Vice-président du pôle anti-terroriste du tribunal de grande instance de Paris, un spécialiste de l’informatique dans la recherches des sites djihadistes.

Les Politiques ont eu l’air d’avoir pris conscience d’un danger pour lequel on nous accusait de crier au loup, d’être des extrémistes de droite, d’être d’affreux racistes qui suscitaient le risque d’amalgame. « Surtout ne pas faire d’amalgame, » Le mot à la mode qu’on répète comme une antienne, mais enfin pourquoi ne pas appeler un chat un chat? Les politiques en ont pris conscience mais pas tous.

  • Les attentats sont commis au cri « d’Allah hou Akbar, »
  • La réaction des banlieues « musulmanes » de s’opposer au respect de la minute de silence.
  • La réaction des musulmans dans le monde entier traitant les terroristes de héros, de martyrs, en arabe de Shahids.

Ce ne sont pas des Athées, ni des Bouddhistes, ce sont des musulmans, tous les musulmans ne sont pas des islamistes radicaux, mais tous les islamistes radicaux responsables de ces actes sont musulmans. Taire ceci ne peut plus marcher, 3,7 millions de personnes en France se sont levées le 11 janvier pour rejeter l’islam radical. Avant Charlie, on clouait au Pilori Eric Zemour lorsqu’il disait que 85% des détenus des prisons sont de confession musulmane, aujourd’hui les langues se délient, on en parle dans cette émission, mais il a fallu Charlie pour en arriver là.

Ici ou là, on entend au sein de la communauté juive de France le discours « maintenant ils vont prendre conscience de ce que nous dénoncions depuis des années » rien n’est plus faux. La preuve:

    • Pour Ilan Halimi, c’était un crime crapuleux commis par des voyous.
    • Pour Or Thora c’était l’œuvre d’un loup solitaire 10.000 personnes ont manifesté, et il y avait 3 militaires en plus des 4 Juifs.
    • Pour Bruxelles on s’interrogeait, ce n’étaient que des Juifs.
    • Pour Charlie 3,7 millions personnes se sont levés car il s’agissait de soutenir le droit de publier, la seconde preuve c’est le tirage hors normes de 7 millions d’exemplaires d’un hebdomadaire que seuls 40.000 abonnés lisaient régulièrement, qu’il y ait 3 policiers et 4 Juifs dans un Hyper-casher au nombre des victimes, ce point n’a pas soulevé les masses.
    • L’attentat du 21 janvier à Tel-Aviv qui a fait 17 victimes juives n’a pas fait les gros titre des gazettes internationales. Et le message de soutien du Ministère des Affaires Etrangères de la France, ne remet absolument pas en cause sa politique pro-arabe et donc anti-israélienne qui alimente ce conflit en versant perpétuellement de l’huile sur le feu. Notre Député Meyer Habib avait alerté lors du débat à l’Assemblée Nationale qui précédait le vote sur la reconnaissance « d’un Etat palestinien » que ce geste inutile était contre productif pour la paix, le chahut des Députés en faveur du vote l’a empêché de s’exprimer, ceci a lourdement été reproché par Gilbert Collard.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Meyer Habib Député de la 8ème circonscription des Français de l’Etranger.

Gilbert Collard Député du Gard.

Et vous venez nous parler d’amalgame, moi j’appelle ça comme ceux qui le pratiquent, le Djihad, et comme j’aime que les choses soient bien comprises, en bon Français il s’agit d’une guerre Sainte de religion, entre les musulmans islamistes, et le reste du Monde.

Récapitulons, les Musulmans de par le Monde sont 1,6 Milliard, parmi eux 15 à 25% sont Islamistes radicaux soit 240 à 400 Millions, ces 400 Millions se subdivisent entre Chiites et Sunnites, qui sont en lutte permanente entre eux pour la suprématie. Et que veulent ces 400 Millions? Purement et simplement éradiquer le reste du Monde, que les autres soient Musulmans non islamistes, Chrétiens, Bouddhistes, Shintoïstes, Athées, ou bien encore Juifs. Il faut dire les choses ainsi, ce n’est pas de l’amalgame, c’est du parler vrai. Ils veulent supprimer de la surface de la terre pas moins de 7 Milliards de personnes!!!

Si 15 à 25% des musulmans dans le Monde sont islamistes radicaux, sachez qu’un récent sondage donnait 85% des Musulmans de Judée, de Samarie, et de Jérusalem dit Est sont pour l’éradication des Juifs!!! Les mêmes se sont réjouis de l’attentat de Charlie, et de nombreux drapeaux français ont été brulés, à Gaza, Karachi, en Algérie, et ailleurs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

La reconnaissance des Musulmans du vote sur « la Palestine. »

François Hollande et son Gouvernement doivent être heureux d’avoir accueilli Abou Mazen dimanche dernier à une manifestation contre le terrorisme.

Je l’ai écrit ici, il ne va pas tarder à le regretter.

A Alger on a brulé le drapeau français, ils avaient manifesté leur joie à l’annonce de l’attentat.

A Jérusalem manifestation vendredi contre la France, on a brulé le drapeau français.

A Karachi on appelle à la fermeture de l’Ambassade de France.

De nombreuses manifestations contre Charlie Hebdo se sont déroulées à Gaza et à Jérusalem est.

Centre culturel français de Gaza " "

A Gaza, le centre culturel français a été fermé suite aux attaques à l’explosif par des palestiniens.

Pendant que les affreux israéliens présentaient leurs condoléances à la France et respectaient une minute de silence pour Charlie Hebdo, les gentils palestiniens manifestaient en scandant « mort aux Français » « tout mais pas le prophète » « bien fait pour Charlie. »

Sur les murs, on peut lire :

Vous irez en enfer, journalistes français

Tout mais pas le prophète

Que Dieu vous maudisse, adorateurs de la croix

Pour la première fois, un service de police a été positionné devant l’immeuble et dans les rues adjacentes, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les autorités religieuses mais aussi politiques palestiniennes ont condamné les caricatures et les caricaturistes.

L’imam en chef de Gaza, Salim Salama, menaçant, à donner ordre aux musulmans de France de venger le prophète: «Charlie Hebdo n’a pas retenu la leçon, les musulmans du monde, et particulièrement en France, ne sont pas et ne resteront pas silencieux face à des caricatures insultant leur prophète» a-t-il déclaré.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : l’Orient le jour

La troisième phase de la guerre djihadiste

unnamed-1

Guy Millière – Le démantèlement d’une cellule djihadiste enclenché à Verviers en Belgique le 15 janvier est un événement très significatif, et qui vient confirmer ce que je dis depuis plus d’une décennie.

L’islam radical a déclaré la guerre au monde occidental, et nous sommes en guerre. Des hommes politiques en France commencent à le dire, des journalistes aussi, c’est très bien ainsi, mieux vaut tard que jamais, mais il reste à prendre la mesure de la guerre.

Je partage l’analyse du politologue américain Charles Krauthammer, qui dit que nous sommes dans une troisième phase du terrorisme islamique, et que c’est extrêmement grave.

Dans une première phase, nous avions affaire à des gens venus de pays musulmans, et infiltrés par des groupes djihadistes pour commettre des attentats dans le monde occidental : c’est à ce schéma qu’ont correspondu les attentats du onze septembre 2001, et ceux qui ont suivi, en Espagne et au Royaume Uni.

Dans une deuxième phase, nous avons été confrontés à des gens nés dans le monde occidental, formés au djihadisme par des groupes djihadistes, et qui ont agi seuls, quand bien même il ne fait aucun doute qu’ils avaient des réseaux derrière eux, et qu’il ne s’est jamais agi de « loups solitaires » : c’est à ce schéma qu’ont correspondu les actes de Mohamed Merah ou de Mehdi Nemmouche.

Dans la troisième phase, nous faisons face à des gens nés dans le monde occidental, formés au djihadisme par des groupes djihadistes, financés par ceux-ci, et appartenant à des réseaux structurés mis en place par ceux-ci. C’est à ce schéma que correspond l’action, abominable des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly. C’est à ce schéma que correspond, selon toute apparence, la cellule djihadiste en cours de démantèlement en Belgique.

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly n’ont pas agi seuls. Ils ont bénéficié d’un appui, de soutiens, de financement. Ils appartenaient à une cellule dormante prête à être activée ou à s’activer toute seule. La cellule de Belgique ne s’apprêtait elle-même pas à agir seule.

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont été formés, financés et mis en réseau par al Qaida au Yémen. Amedy Coulibaly a prêté allégeance à l’Etat Islamique : ce qui n’est pas incompatible en raison du fait que des branches entières d’Al-Qaïda ont rejoint l’Etat Islamique. La cellule de Belgique semble avoir été une émanation de l’Etat Islamique.

La réalité qui émerge, et que les spécialistes du djihadisme connaissent depuis longtemps, est que des groupes djihadistes ont constitué des dizaines, peut-être des centaines de cellules dormantes à même d’être activées ou de s’activer, et que nos sociétés sont grêlées par ces cellules, qui ont appris non seulement le maniement des armes et la façon de mener une action, de commando, mais aussi les règles de la clandestinité.

La réalité est que ces cellules sont constituées de gens qui ne sont pas des étrangers, puisqu’ils ont des papiers occidentaux en règle, mais qui n’en sont pas moins au service de forces étrangères, dont ils sont des unités combattantes.

Si, lorsque George Walker Bush parlait de guerre globale contre le terrorisme, on avait écouté ce qu’il disait, nous n’en serions pas là.

Si l’administration Obama n’avait pas provoqué catastrophe sur catastrophe sous le regard extasié de tant d’Européens complices, nous n’en serions pas là non plus.

Il y a quelques années à peine, en 2007-2008, al Qaida était largement démantelée et ce qui en restait était sur la défensive, les talibans en Afghanistan étaient également en position difficile et sur la défensive. L’Etat Islamique n’existait pas. Il n’existait pas de cellules dormantes opérationnelles.

Aujourd’hui, al Qaida est en pleine expansion, les talibans s’apprêtent à reprendre le pouvoir, l’Etat islamique existe.

En 2007-2008, l’Iran islamique était lui-même sur la défensive : ce n’est plus le cas. La Turquie n’avait pas basculé : elle a maintenant basculé. La Libye coopérait avec les services occidentaux : elle est maintenant un grand terrain d’entraînement au djihad.

En 2007-2008, Boko Haram était très loin d’avoir l’ampleur délétère qu’il a désormais.

Les Européens complices qui s’extasiaient sur Obama doivent, bon gré mal gré, reprendre le vocabulaire de George Walker Bush. Ils parlent même de la nécessité d’un Patriot Act.

Ont-ils enfin compris ? Je dois dire que j’en doute. Je dois dire que le temps perdu ne se rattrapera pas.

Nous sommes en guerre. Prenons-nous la mesure de la guerre. Même si cela se révélait être le cas, ce que je ne crois pas, il resterait à oser affirmer que la guerre sera dure, âpre, difficile. Qui osera ce genre d’affirmation en Europe ? Qui ? Je ne vois, pour l’heure, personne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

A la lecture de ces différents articles, on voit comment la France est récompensée de son vote pour la reconnaissance de « la Palestine » et pour l’accueil le 11 janvier du terroriste en chef Abou Mazen que les Gouvernants et les Médias français ne cessent d’encenser.

Depuis des lustres, lorsque j’écris que nous somme en guerre de religion, les gens me traitent dans le meilleur des cas d’alarmiste, la Belgique a pris la mesure du danger, elle a envoyé dans les rues des commandos parachutistes pour maintenir l’ordre. Combien faudra t-il d’attentats contre des Juifs en France pour que vous vous réveillez?

Assassinés pour être Juifs en France source: לאה רבינוביץ
Assassinés pour être Juifs en France source: לאה רבינוביץ

N’oubliez pas que les Juifs sont le baromètre du pays où ils vivent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

11 Janvier 2015 la grande rigolade.

La réussite de François Hollande dans l’organisation de cette manifestation improvisée en 48 heures a été remarquable. La réponse du peuple et des Gouvernants de par le Monde a été immédiate à l’exception de Barack Hussein Obama qui devait absolument terminer son parcours de 18 trous. Cette précipitation à mettre en œuvre un tel rassemblement, a fait que cette réussite doit être temporisé par un bémol. 

Pourquoi les responsables politiques ou autres ont-ils tenus à participer à une manifestation en hommage aux 17 personnes assassinées afin de dire non au nazislamime?

Les invités placés par le Chef du protocole
Les invités placés par le Chef du protocole

 Pour certains, connus pour leur financement du terrorisme, qui ont vu le risque déborder sur leur propre pays, ils ont préféré rallier le camp de l’anti terrorisme.

Pour d’autres, déjà en campagne électorale, il s’agissait d’être vu, n’importe où mais il convient d’occuper le terrain médiatique, pourvu qu’on soit vu, ce jour là c’était une excellente occasion, non comptabilisée dans les temps de campagne, tous les Médias du Monde entier diffusaient en boucle depuis trois jours sur cet évènement.

 

Abou Mazen souriant largement, peut être vient-il d'apprendre qu'au Liban on distribue des friandises.
Abou Mazen souriant largement, peut être vient-il d’apprendre qu’au Liban on distribue des friandises. Il s’est faufilé du troisième rang au second. En voyant ça, le Président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta fait passer Benyamin Netanyahou à son côté.

 

 Lorsque Benyamin Netanyahou a donné son accord (après un temps de réflexion en raison des mesures de sécurité,) François Hollande s’est cru obligé d’inviter Abou Mazen qu’il a reçu avec de grandes embrassades, il risque de s’en mordre les doigts très rapidement, en effet un procès s’ouvre à New York à propos d’un attentat en 2004 qui avait causé la mort d’Américano-israéliens.

Malgré un combat féroce des avocats du Fatah, et du Djihad islamique, le tribunal s’est déclaré compétent, un des argument qui va être à charge contre Abou Mazen Président non élu de l’A.P c’est que les terroristes (islamistes) emprisonnés par Israël, perçoivent de la part de l’A.P des indemnités proportionnelles au nombre de victimes assassinées. Abou Mazen en outre a accepté de diriger un gouvernement mixte Hamas, Fatah. Le Hamas et le Djihad islamique sont reconnus internationalement comme mouvements terroristes. Le Fatah a reconnu à la suite de la dernière guerre avec Gaza avoir lancé des milliers de missiles vers des civils en Israël.

(On retrouve ici la même erreur qu’avait commise Nicolas Sarkosy en accueillant avec tous les honneurs à Paris Mouammar Khadafi quelques mois avant d’aller bombarder la Libye.) Depuis la Libye est un pays de non droit où sont commises les pires exactions, c’est la plaque tournante de tous les trafics d’armes issues des arsenaux vers tous les mouvements terroristes.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Laurent Fabius qui décidément ne comprendra jamais rien à rien, vient de déclarer, qu’il fallait bannir le terme d’islamistes du vocabulaire, et parler de terroristes, (il ne s’agit donc plus de dégénérés évadés d’asiles psychiatriques!!!) c’est la même raison qui fait que tous les Médias parlent arabe, il ne faut plus dire Etat Islamique (puisqu’il n’y a pas d’Etat, mais il faut dire Daesh, en Arabe, Daesh veut dire Etat Islamique. Mais alors pourquoi parler de « l’Etat palestinien » puisqu’il n’existe pas?)

Depuis des décades on ne nomme pas les choses dans l’espoir de ne pas déplaire aux banlieues, Manuel Valls vient de se réveiller, il veut supprimer le foulard à l’école en somme simplement appliquer la loi. Si les banlieusards ont le spleen, ils ont toutes facultés d’aller voir ailleurs dans de merveilleux pays musulmans où les femmes refusent le port du voile comme en Tunisie par exemple.

Une précision s’impose, la France ne délivre pas de visas de sortie du territoire, les voyageurs qui le désirent peuvent partir sans aucune demande, ils ne sont pas obligés de revenir. Par contre s’il veulent visiter la Syrie, ils peuvent partir de France, mais sans espoir de retour, c’est ce que dit la récente loi votée à l’Assemblée Nationale, ces voyageurs se verront retiré la Nationalité Française.

La grande rigolade, de Taubira et de son entourage, ils doivent venir d'apprendre que Chez Charlie il y avait également des Juifs!!!
La grande rigolade, de Christiane Taubira et de son entourage, ils doivent venir d’apprendre que chez Charlie il y avait également des Juifs!!! (Wolinski)

 Quand au choix de Christiane Taubira au poste de Garde des Sceaux, il s’avère des moins judicieux, la politique laxiste par rapport aux détenus peut être reconnue prioritairement comme responsable des attentats de ces jours derniers. Madame Taubira et son entourage ne semblent pas particulièrement affectés par ces terribles attentats.

Du jamais vu depuis la Libération, 44 Chefs d'Etats ou de Gouvernements défilant dans les rues de Paris, crédit BFM Télé
Du jamais vu depuis la Libération, 44 Chefs d’Etats ou de Gouvernements défilant dans les rues de Paris, crédit BFM Télé

Abou Mazen toujours souriant, s’est encore faufilé, du second rang il est passé au premier, et il parle avec Angela Merkel. En voyant ça, le Président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta fait passer Benyamin Netanyahou à son côté.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/


NO PASSAREM!!!

France debout, terrorisme K.O.

3.700.000 personnes se sont levées pour dire non à l’islamisme.

Place de la République, Paris, le 11 janvier 2015.- AFP/KENZO TRIBOUILLARD
Place de la République, Paris, le 11 janvier 2015.- AFP/KENZO TRIBOUILLARD

D’après les estimations qu’il est impossible de vérifier, 1.500.000 personnes dans les rues de Paris, 3.700.000 dans toute la France, de nombreux rassemblements ont drainé des foules de participants dans toute l’Europe et le Monde entier.

Du jamais vu depuis la Libération, 44 Chefs d'Etats ou de Gouvernements défilant dans les rues de Paris, crédit BFM Télé
Du jamais vu depuis la Libération, 44 Chefs d’Etats ou de Gouvernements défilant dans les rues de Paris, crédit BFM Télé

44 Chefs d’Etats ou de Gouvernements étaient présents, à l’exception du principal, en effet Barak Hussein Obama qui est à la tête de la croisade contre Daesh aurait du être le premier présent. Etait-ce pour des raisons d’ordre sécuritaires? Benyamin Netanyahou tout aussi exposé que lui s’est présenté en direct face à la foule. Peut être était-il très pris par un parcours de golf dont il est si friand. Il n’a même pas délégué son Secrétaire d’Etat. La France a eu droit à un second couteau. Voir tous ces Gouvernants faire la queue en sortant de l’Elysée pour prendre un bus, vous n’êtes pas prêts de le revoir!!!

Le Monde s’est levé comme un seul homme pour dire aux islamistes, « nous n’avons pas peur, vous avez perdu. »

Les Gouvernants qui ont toujours caché ce danger à leurs populations se sont rendus compte que le peuple n’était pas dupe de cette chape de plomb mise sur l’information.

Seuls les Médias persistent et signent dans leur langue de bois, ils parlent encore de loups solitaires alors que les services de sécurité ont clairement déclaré que les islamistes responsables de ces attentats appartenaient à la filière Yéménite, Al-Qaïda Yémen a revendiqué les attentats, et L’Etat Islamiste s’est félicité de ces actions. Au Liban, dans les camps de réfugiés on dansait de joie, en Algérie on défilait dans les rues.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

On a eu l’air froissé en France que Benyamin Netanyahou évoque devant un public de Juifs Français qu’Israël était la maison de tous les Juifs du Monde et que chacun y avait sa place. Ce même discours de Ariel Sharon il y a 10 ans avait également fait des vagues. En Novembre 2012 à Ohr Tora Le P.M d’Israël avait déjà tenu ce même discours 7 mois après le pogrom de Mars, précisant qu’il était prêt à assurer la sécurité des Juifs partout dans le Monde.

François Hollande nouveau Président Français avait répondu qu’il appartenait à la France d’assurer la sécurité des Juifs Français, la suite ne lui a pas donné raison car les conditions se sont aggravées.

Les Juifs Français vivant en France se sont offusqués pour certains de cette offre d’Alyah. Il faut savoir qu’il s’agit ici d’un cheminement personnel, personne n’est obligé de s’engager dans cette voie, mais si un Juif de France où d’ailleurs dans le Monde le souhaite, il a toute sa place en Israël.

Les chiffres de l’Alyah française sont en nette augmentation: 2.000 en 2012, 3.000 en 2013, 7.000 en 2014, 10.000 étaient attendus pour 2015 avant l’affaire de Vincennes, même si le chiffre était doublé, cela ne viderait pas la France de ses Juifs, ils en reste 450.000, il convient donc de relativiser les choses, par contre la communauté juive française pourrait ressentir ce manque, car dans une petite communauté locale le départ de quelques familles déséquilibre les budgets de l’Association Cultuelle, des alimentations, des écoles etc… Lorsque 30 familles dont les enfants fréquentaient le lycée ont fait leur Alyah, c’était 90 enfants de moins dans les classes.

Après un bain de foule les Gouvernants de France et d’Israël se sont retrouvés à la Grande Synagogue de la Victoire pour un office à la mémoire des 17 victimes de ce triple attentat.

Lundi Matin le P.M s’est rendu à L’hyper-Casher de Vincennes où s’est déroulé la prise d’otages, accompagné d’un impressionnant service d’ordre 30 camions de gendarmerie, il a été chaleureusement acclamé par la foule des voisins venus l’accueillir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

 

 

L’Islamisme n’est pas l’Islam disent certains 8

 

 

DEMAIN DIMANCHE 11 JANVIER 2015 AURA LIEU A PARIS UNE GRANDE MANIFESTATION APPELEE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE

 S’il y a bien des gens qui devraient être exclus de la ‘’Manifestation citoyenne’’ de dimanche prochain, ce sont bien

LES GOUVERNANTS ET LES GRANDS MEDIAS DE FRANCE.

Si j’avais été à Paris, je ne crois pas que j’y serais allé. J’en suis même sûr. Je n’aime pas les manifestations des pouvoirs. Mais dans ce cas-là surtout. Pour la raison simple que j’ai déjà dite. Ce Président et ces gouvernants-là ont une grave responsabilité dans ce qui vient de se passer, (et ce n’est pas terminé). Et tant que je ne l’entendrai pas faire son méa culpa, il ne m’inspirera que méfiance. Et les millions d’euros qui se déversent soudain sur Charlie Hebdo qui était au bord de la banqueroute sont un peu louches.

Lui, son gouvernement et les précédents gouvernements sont responsables.

Ils sont responsables :

  • d’avoir laissé sans sécurité le journal le plus menacé au monde et de ne pas prendre au sérieux les alertes des services de renseignements étrangers et notamment libanais selon le quotidien as-Safir, et même algériens sur le risque d’attentats spectaculaires sur le sol français :

  • Des services de renseignements, notamment libanais, ont mis en garde, durant les derniers ois, les autorités européennes croit savoir le dans son édition de vendredi.

  • Selon les SR libanais, «des préparatifs sont en cours pour une nouvelle opération terroriste sur le sol français, qui pourrait être plus violente que celle contre Charlie Hebdo, »rapporte encore as-Safir.

  • D’avoir accueilli dans les années 90 de grands chefs islamistes algériens.

  • D’avoir laissé croître sur le territoire français au sein de la jeunesse d’origine musulmane, l’idéologie haineuse de l’islamisme, légalement, au travers des centaines de mosquées, d’organisations et d’écoles privées.

  • D’avoir fait preuve de laxisme vis-à-vis des mouvements armés islamistes s’entrainant sur le sol français et de la libre circulation des terroristes en herbe ou déjà aguerris entre le Moyen-Orient .

  • D’avoir fait fi de toutes les sonnettes d’alarme : violences dans les écoles, rapports des services de renseignements français, sans parler de films, de livres (La France Orange Mécanique de Laurent Obertone… ou encore Al Qaïda en France – Révélations sur ces réseaux prêts à frapper, de Samuel Laurent) etc… Sans parler des manifestations à dimension pogromiques dans la capitale même durant l’été dernier :

 

Ils sont plus que jamais responsables lorsqu’à ce bilan déjà désastreux s’ajoute la volonté de persévérer, avec le concours actif des plus grands médias de France, dans le désarmement idéologique des Français vis-à-vis de l’islamisme et des rapports étroits qu’il entretient avec l’Islam.

Si les gouvernants et les médias français ne se sentent pas la légitimité pour intervenir dans ces questions, pourquoi n’ont-ils fait aucune publicité, n’ont-ils donné aucun écho de la magnifique et courageuse intervention du Président de la République égyptienne Abdel Fatah al Sissi? Bizarre, non ?

Les médias français , comme ils l’ont fait avec l’Algérie dans les années 90, préfèrent s’en prendre au Maréchal Sissi coupable selon eux d’avoir démis le président précédent Morsi et d’avoir interdit son parti, celui des Frères Musulmans, en somme d’avoir coupé l’herbe sous les pieds de l’islamisme dans le pays le plus important du monde arabe !!!

Voici donc un extrait du discours historique que tous les démocrates du monde musulman attendaient, prononcé le 28 décembre 2014, au Caire, à l’université théologique d’Al-Azhar (là même où Obama était venu en juin 2009 prononcer un discours inspiré par les Frères Musulmans) :

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

«Nous devons révolutionner notre religion….Est-il concevable que 1,6 milliards de personnes puissent penser qu’ils doivent tuer les autres membres de l’humanité, qui compte sept milliards de personnes aux fins de pouvoir vivre?… Je dis ces mots ici à Al-Azhar, devant cette assemblée d’ulémas…Tout ce que je vous dis, vous ne pouvez pas le comprendre si vous restez coincé dans cet état d’esprit. Vous devez sortir de ce que vous êtes pour être en mesure d’observer et de réfléchir dans une perspective plus éclairée. Je dis et répète que nous sommes face au besoin d’une révolution religieuse. Vous, les imams, êtes responsable devant Dieu. Le monde entier, je le répète, le monde entier attend votre prochain mouvement … car la communauté des croyants est ravagée, détruite ; elle est perdue, et elle l’est à cause de nous ».

Et s’adressant directement au grand cheikh d’Al-Azah, Abdel Fatah al Sissi conclut ainsi : « Le monde entier attend de vous entendre ». Ce qui veut dire que la patience du Président ne sera pas sans limites et qu’il faudra réformer ou céder sa place à d’autres théologiens plus aptes à la modernité.

En attendant que les médias français daignent s’intéresser à ce qui vient de se passer à El Azhrar et du même coup informer leur Président, il serait bon que tout ce beau monde comprenne que la meilleure manière ‘’d’éviter les amalgames’’ c’est de nommer le mal, puis de le combattre énergiquement, la sécurité des citoyens étant le premier devoir de tout Etat de droit.

·      Ainsi que le rappellent :

·      Ou encore :

Guillaume Bigot, essayiste et directeur général de l’IPAG Business School

« En réponse au massacre à Charlie Hebdo, politiques, experts et journalistes ont appelé à éviter « tout amalgame ». Ce mantra entend protéger les musulmans en France que pourtant nul ne menace. Qui s’en prend à l’islam dans notre pays ? Combien de manifestations appelant au meurtre des musulmans dénombre-t-on sur notre sol ? Cette attitude qui consiste à dédouaner une religion que personne n’accuse est aberrante.

Si un fanatique juif ou catholique avait vidé son chargeur à la sortie d’une mosquée, aurait-on entendu la même litanie visant à ne pas jeter l’opprobre sur les juifs ou sur les chrétiens ? Non. Si une telle horreur s’était produite, tout ce que la France compte de voix catholiques ou juives aurait alors exprimé sa compassion vis-à-vis des victimes et son dégoût vis-à-vis des brebis galeuses. »

·      Ou encore :

De bien réfléchir à un des derniers dessins de CABU qui rend ainsi hommage aux deux hommes les plus attaqués en France en ce moment, pour avoir appelé un chat un chat….

·      Ou encore :

En réponse à une citoyenne américaine musulmane et voilée, soucieuse ’’ d’éviter tout amalgame’’, écouter et voir en vidéo la démonstration, magistrale, de la libanaise chrétienne Brigitte Gabriel qui a dû s’exiler aux USA, car menacée par les islamistes du Hizbollah, aujourd’hui présidente de « Act for America ».

‘’La majorité pacifique des musulmans est n’a aucune importance … car plus de 25% des Musulmans du monde entier soutiennent les islamistes… soit 300 millions ! Il est grand temps de jeter le politiquement correct aux ordures.’’

·      Ou encore :

De méditer l’œuvre du philosophe iranien Daryush Shayegan, et notamment ‘’Qu’est-ce qu’une révolution religieuse?’’ (Albin Michel, 1991), où est décrite cette dérive d’un islam qui profite d’un message prophétique pour installer sa terreur.

·      Ou encore :

De relire un classique ‘’Tristes Tropiques’’ (1955) de Claude Lévi-Strauss qui aujourd’hui serait sans doute traité lui aussi comme Zemmour ou Houellebecq, mais qui, sans doute aussi, s’entendrait bien avec le Président Sissi… Dans la vie, faut choisir.

Des musulmans, Claude Lévi-Strauss faisait donc le constat, dans l’avant-dernier chapitre, qu’ils étaient «incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui: le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite».

Egalement cet article du causeur.

C’est d’ailleurs ce qu’avait déjà dit, à sa manière, le premier président de la République algérienne Ahmed Ben Bella, membre du comité de parrainage du Tribunal Russel sur la Palestine depuis Mars 2009, et Prix Kadhafi quelques années avant sa destitution de ce dernier :

«  … La Palestine ne concerne pas seulement les Palestiniens mais tous les Arabes. Même si les Palestiniens sous la contrainte finissent par adopter une quelconque solution, les Arabes n’accepteront jamais pour autant l’Etat d’Israël… Jamais le peuple arabe, le génie arabe ne tolèrera l’Etat sioniste… parce qu’accepter l’être sioniste reviendrait à accepter aussi le non-être arabe… Ce que nous voulons, nous autres Arabes, c’est être et nous ne pouvons être que si l’autre n’est pas. » (ITW de A. Soussan (été 82) – POLITIQUE INTERNATIONALE )

En fait les gouvernants d’Europe n’ont pas seulement à se mettre à l’écoute du Président Sissi, mais ils ont aussi comprendre que sacrifier les Juifs, c’est-à-dire aujourd’hui Israël, sur l’autel de leurs intérêts financiers, risquent de leur être fatal.

A bon entendeur salut !

 

Au fait, on me fait remarquer qu’en hébreu

‘’Je suis CHARLIE’’

אני שארלי

est l’anagramme…. de ‘’Je suis ISRAËL’’.

אני ישראל

Le Aleph א et le Reich ר étant intervertis

 

Rire, bordel de Dieu

Peins un Mahomet glorieux, tu meurs.
Dessine un Mahomet rigolo, tu meurs.
Gribouille un Mahomet ignoble, tu meurs.
Réalise un film de merde sur Mahomet, tu meurs.
Tu résistes à la terreur religieuse, tu meurs.
Tu lèches le cul aux intégristes, tu meurs.
Prends un obscurantiste pour un abruti, tu meurs.
Essaie de débattre avec un obscurantiste, tu meurs.
Il n’y a rien à négocier avec les fascistes.
La liberté de nous marrer sans aucune retenue, la loi nous la donnait déjà, la violence systématique des extrémistes nous la donne aussi.
Merci, bande de cons.

Charb, octobre 2012 (assassiné le 7 janvier 2015)

 

Ce qui me rappelle le crédo du romancier TAHAR DJAOUT

Premier artiste algérien assassiné par les islamistes du FIS – GIA

(fin Mai 1993) :

Si tu parles, tu meurs.

Si tu te tais, tu meurs.

Alors, dis et meurs.

 

APPEL

au rassemblement le 18 janvier à Paris pour crier

                                       « ISLAMISTES DEHORS ! »

 

Dimanche 18 janvier à 14h30 place de la Bourse à Paris !

Il y aura sans doute moins de monde que demain le 11

mais au moins là les choses sont plus claires…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Pierre Lledo pour https://eli-d-ashdod.com/

L’Islamisme n’est pas l’Islam disent certains 7

 

Document de Jean-Pierre Lledo mis en forme par Eli d’Ashdod

 

UNE VRAIE CONDAMNATION

 

Des vraies condamnations vous savez ou saurez presque tout par vos TV, mais sans doute personne ne vous parlera de celle-ci et je vous invite vivement à la lire en entier :

« Le Gouvernement Provisoire de la Kabylie condamne, avec la plus grande énergie, ces actes criminels et présente aux familles des victimes ses condoléances les plus attristées.« 

 

HOMMAGES

Là aussi, vous savez ou saurez presque tout, mais j’aimerais vous communiquez la réaction de deux amis.

  • Dieu est humour
    Dieu est humour

    Ali Dilem, le plus grand des caricaturistes algériens.

Vous étiez lecteur de Charlie Hebdo ?

Je n’étais pas que lecteur, j’étais adepte. Charlie Hebdo a toujours été la bible des dessinateurs. Charlie Hebdo, ce n’est pas qu’un titre, c’est un esprit. J’ai fait des dessins inimaginables en Algérie en m’inspirant de cet esprit libérateur. Cela m’a permis d’exorciser tous les drames qu’on a vécus ici pendant la décennie noire. A l’époque, j’ai été assez inconscient pour faire de l’humour sur des choses terribles, et ça c’est grâce à Charlie Hebdo, ça, c’est Cabu, c’est Wolinski. Et puis, j’ai vécu aussi avec cette équipe de Charlie Hebdo. Je leur dois énormément, à titre personnel comme professionnel. J’étais venu en France en 1994, fuyant l’Algérie et des dangers trop grands. Ils m’ont accueilli et m’ont permis de continuer à dessiner. Je ne peux être que leur être reconnaissant de ça.

Quelle a été votre réaction à l’annonce de l’attentat?

Ali Dilem: Je me suis senti atteint dans ma chair. Il n’y a pas qu’en Algérie qu’il ne fait pas bon être dessinateur… J’ai eu le sentiment d’être un petit planqué, ici à Alger. Quelle ironie! En 1994, c’est Charlie qui m’avait accueilli après une vague d’assassinats de journalistes dont deux dessinateurs, en Algérie. Je me suis toujours dit que Paris était la première destination pour rester en vie. Aujourd’hui, c’est là qu’ils frappent.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

·      Boualem Sansal, le plus grand romancier algérien vivant.

Rappelons qu’avec son avant-dernier roman ‘’Le Village de l’Allemand’’, Sansal avait déjà décrit l’état réel des banlieues françaises complètement verrouillées par les forces islamistes….

‘’L’islam de la discorde…’’

« J’ai moi-même apporté ma petite pierre à l’œuvre de sensibilisation et de mise en garde avec un modeste opuscule publié en 2013 sous le titre Gouverner au nom d’Allah. Le titre dit ce qu’il veut dire, savoir que la vocation de l’islam est de convertir et de gouverner, but que les islamistes modérés cherchent à atteindre par la prédication, l’action sociale et le grignotage politique et les islamistes radicaux par la terreur et la destruction…»

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Pierre Lledo pour https://eli-d-ashdod.com/