TSUNAMI POUR GAZAOUIS.
Eli d'Ashdod