L’histoire des barbaresques

Texte de J Leclerc, suivi de l’analyse d’Eli d’Ashdod.

Si seulement cela pouvait servir de leçon…

Il est parfois bon de s’en souvenir…

Un petit rappel d’histoire très intéressant, car jamais étudié à l’école dans sa continuité et sa totalité.

C’est pourtant notre histoire !

Maghreb carte population

Les musulmans sont entrés pour la première fois en 714 dans ce qui était la France de l’époque.

Ils se sont emparés de Narbonne, qui est devenue leur base pour les 40 années suivantes, et ont pratiqué des razzias méthodiques.

Ils ont ravagé le Languedoc de 714 à 725, détruit Nîmes en 725 et ravagé la rive droite du Rhône jusqu’à Sens.

En 721, une armée musulmane de 100.000 soldats mit le siège devant Toulouse, défendue par Eudes, le duc d’Aquitaine.

Charles Martel envoya des troupes pour aider Eudes.

Après six mois de siège, ce dernier fit une sortie et écrasa l’armée musulmane, qui se replia en désordre sur l’Espagne et perdit 80.000 soldats dans la campagne.

Bataille de Toulouse

On parle peu de cette bataille de Toulouse parce qu’Eudes était mérovingien.

Les Capétiens étaient en train de devenir rois de France et n’avaient pas envie de reconnaître une victoire mérovingienne.

Les musulmans ont conclu alors qu’il était dangereux d’attaquer la France en contournant les Pyrénées par l’est, et ils ont mené leurs nouvelles attaques en passant à l’ouest des Pyrénées.

15.000 cavaliers musulmans ont pris et détruit Bordeaux, puis les Pays de la Loire, et mis le siège devant Poitiers, pour être finalement arrêtés par Charles Martel et Eudes à vingt kilomètres au nord de Poitiers, en 732.

Les musulmans survivants se sont dispersés en petites bandes et ont continué à ravager l’Aquitaine.

De nouveaux soldats les rejoignaient de temps en temps pour participer aux pillages.

(Ces bandes n’ont finalement été éliminées qu’en 808, par Charlemagne)

Les ravages à l’est ont continué jusqu’à ce qu’en 737 Charles Martel descende, au sud, avec une armée puissante, et reprenne successivement Avignon, Nîmes, Maguelone, Agde, Béziers et met le siège devant Narbonne.

Cependant, une attaque des Saxons sur le nord de la France obligea Charles Martel à quitter la région.

En 759 enfin, Pépin le Bref reprit Narbonne et écrasa définitivement les envahisseurs musulmans.

Ces derniers se dispersèrent en petites bandes, comme à l’ouest, et continuèrent à ravager le pays, notamment en déportant les hommes pour en faire des esclaves castrés, et les femmes pour les introduire dans les harems d’Afrique du Nord, où elles étaient utilisées pour engendrer des musulmans.

La place forte des bandes se situait à Fraxinetum, l’actuelle Garde-Freinet (le massif des maures).

Une zone d’environ 10.000 kilomètres-carrés, dans les Maures, fut totalement dépeuplée.

En 972, les bandes musulmanes capturèrent Mayeul, Abbé de Cluny, sur la route du Mont Genèvre.

Le retentissement fut immense.

Guillaume II, comte de Provence, passa 9 ans à faire une sorte de campagne électorale pour motiver tous les Provençaux, puis, à partir de 983, chassa méthodiquement toutes les bandes musulmanes, petites ou grandes.

En 990, les dernières furent détruites. Elles avaient ravagé la France pendant deux siècles……

La pression musulmane ne cessa pas pour autant.

Elle s’exerça pendant les 250 années suivantes par des razzias effectuées à partir de la mer.

Les hommes capturés étaient emmenés dans des camps de castration en Corse, puis déportés dans les bagnes du Dar al islam, et les femmes d’âge nubile dans les harems.

Les repaires des pirates musulmans se trouvaient en Corse, Sardaigne, Sicile, sur les côtes d’Espagne et celles de l’Afrique du Nord.

Toulon a été totalement détruite par les musulmans en 1178 et 1197, les populations massacrées ou déportées, la ville laissée déserte.

Finalement, les musulmans ayant été expulsés de Corse, Sicile, Sardaigne, du sud de l’Italie et de la partie nord de l’Espagne, les attaques sur les terres françaises cessèrent mais elles continuèrent sur mer par des actions de pirateries.

Ce n’est qu’en 1830 que la France, exaspérée par ces exactions, se décida à frapper le serpent à la tête, et à aller en Algérie détruire définitivement les dernières bases des pirates musulmans.

Vous savez ce qu’est devenue ensuite l’Algérie, et l’histoire ne s’est pas figée……

Ce qu’il y a de frappant, c’est qu’entre 714, la première entrée, et 1830, l’écrasement définitif des pirates barbaresques, il s’est écoulé plus d’un millénaire, ce qui montre qu’ils ne renoncent jamais……………………….

Et aujourd’hui, effectivement, ils reviennent en masse, par le biais « pacifique » d’une immigration de peuplement, qui exploite à fond les failles de nos lois, de nos principes démocratiques, et de nos avancées sociales…!

Un jour ils seront assez nombreux pour prendre démocratiquement le pouvoir dans les villages, les banlieues, les villes, les régions, les pays d’Europe !

Il ne faut pas croire ceux qui les décrivent comme « modérés » !

Car les exemples des »printemps arabes » qui se déroulent sous nos yeux en Tunisie, Libye, Egypte, montrent s’il en était besoin que les « modérés » se font toujours évincer par les enragés !

Qui ne cherchent qu’une chose : appliquer la charia et transformer nos pays d’Europe en un « Dar al Islam », une terre d’islam.

Il suffit de voir les exactions actuelles contre les chrétiens d’Afrique du Nord, d’Egypte, d’Indonésie, du Nigeria, etc, pour imaginer quel serait le sort réservé à nos familles, à nos peuples européens de souche judéo-chrétienne !

La France est le pays européen avec la plus importante population musulmane qui augmente très rapidement avec l’ immigration de peuplement et la natalité.

Il faut réagir très rapidement pour que la France ne devienne un nouveau Kosovo ; pays originairement chrétien où les quelques chrétiens subsistants sont martyrisés.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Pourquoi les musulmans se comportent-ils ainsi? C’est qu’ils ont toujours eu peur dans le désert d’Arabie de manquer d’eau, et que le sport national était d’effectuer une razzia dans la tribu voisine pour lui voler son eau. Cette façon de faire a ensuite été encadrée par des règles qui sont écrites dans un livre « le Coran, » afin d’essayer d’unir les tribus, il fallait leur trouver un ennemi commun, cet ennemi est le non croyant,  et lutter contre le mécréant en lui laissant l’alternative se convertir ou mourir.

Ce prosélytisme permet à l’Islam d’augmenter rapidement le nombre ses « croyants. »

Une autre piste est l’enlèvement des femmes pour générer des enfants musulmans puisque la religion est apportée par le père. Le corolaire qui s’impose: on cloître les femmes dans des harems pour qu’elles ne s’échappent pas, et on les fait garder par des eunuques qui sont également enlevés puis castrés.

Le désert ne suffisant pas à nourrir cette population qui ne vit que de rapines, il faut étendre le territoire, le Coran précise ce point en séparant le Dar al-Islam du Dar al-Harb; le domaine de la croyance en Dieu et le domaine de la guerre afin de convertir ses habitants. Ceci s’appelle une guerre de religion.

Lorsque la bataille ne peut être gagnée, le Coran permet la trêve avec l’ennemi, uniquement destinée à retrouver des forces, se réarmer, et reprendre la guerre plus tard. Le temps ne compte pas, seul le résultat final compte.

Ce système ne suffit pas à nourrir la population qui connaît une pauvreté qui entretien les rancœurs, l’envie, et favorise la guerre. Le seul exemple de pays musulmans riches, est celui des monarchies qui vivent du pétrole. Si l’Islam submergeait le Monde et convertisse la totalité de la population du globe, il ne pourrait vivre de rapines sur l’autre, et le système s’effondrerait.

L’alternative, c’est la prise de conscience des Occidentaux que laisser le Qatar inonder le pays de la manne pétrolière et gazière vendue à un tarif exorbitant aux ex pays riches, en contrepartie de la facilité d’accueil de structures et d’Imams fanatiques qui radicalisent la population carcérale, et celle des banlieues. Ces Imams incitent les jeunes à partir en Syrie, pour lutter contre le régime d’Assad, se former à la lutte, afin de revenir dans leur pays pour fomenter des attentats. Nous en avons connu le résultat hier à Toulouse, aujourd’hui à Bruxelles, et les 200 djihadistes français de 2012 sont aujourd’hui 780.

Mais l’Europe comme l’Amérique pensait qu’il fallait aider les insurgés en Syrie pour faire tomber Assad, ce sont les djihadistes provenant du monde entier qui ont pris le contrôle de l’insurrection, Cette même Europe comme l’Amérique qui pensent que la réduction d’Israël à la portion congrue apaiserait le volcan islamiste, pour ce faire l’Europe vote en permanence la majorité des motions de l’Onu contre Israël, motions initiées par la majorité automatique de 57 pays musulmans, rejoints par les pays émergeants, l’Amérique pour sa part menace Israël de ne plus opposer son véto et de s’abstenir, tout ça par peur de l’Islam!!!

Aujourd’hui, la France effrayée par le monstre qu’elle a couvée en son sein veut prendre des mesures énergiques pour lutter contre les djihadistes, mais cette escarmouche ne règlera rien, il faut en arriver aux mêmes conclusions qu’en 1830, il faut tuer le serpent dans l’œuf, c’est ce qu’avait entrepris Ronald Reagan, et qu’à si bien détricoté Barack Hussein Obama.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Publié par

Eli

Féru de politique, l'auteur est fortement engagé dans la lutte contre la désinformation et la délégitimation d'Israël par les médias.

%d blogueurs aiment cette page :