Sarah Halimi: il faut mettre le Coran Hors-la-loi

Dès le début de cette affaire, la justice a refusé de qualifier le crime de raciste et antisémite.

Après un an d’atermoiement, les juges ont accepté cette qualification, pour demander une contre expertise que personne ne réclamait, qui vient de décréter une « altération du discernement », pouvant amener la relaxe du criminel.

La famille de Sarah Halimi est bien sur effondrée, leur avocat G-William Goldnadel est furieux.

Analysons un peu cette nouvelle information:

Le criminel était atteint d’une »altération du discernement », mais cette altération était causée par quoi?

La prise de narcotiques? Mais ça ne l’a pas empêché d’accomplir son geste au nom de « Allah ou Akbar. » Et d’où tire t-il cette formule?

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Du Coran et des Hadiths qui ordonnent de tuer des Juifs.

Livre El-Bokhari 56, Chap.94, tome 2, p. 322.
«L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le !».
Et si ceci ne suffit pas suivre ce lien qui énumère une multitude de passages du même acabit.
Amin-al-Husseini et Adolf Hitler

Alors effectivement le criminel n’est pas responsable puisque le Coran le lui ordonne. De la même manière que les S.S n’étaient pas responsables de leurs actes ordonnés par Mein Kampf interdit depuis.

Alors qu’attend t-on pour frapper de la même interdiction le Coran et ses Hadiths et déclarer cette idéologie mortifère illégale comme on l’a fait pour le nazisme?

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Publié par

Eli

Féru de politique, l'auteur est fortement engagé dans la lutte contre la désinformation et la délégitimation d'Israël par les médias.

%d blogueurs aiment cette page :