Analyse de la visite de François Hollande en Israël

22 novembre 2013 0 Par Eli

Comment analyser la visite que nous a rendue François Hollande?

Francois-Hollande

Points positifs:

Cette visite brise l’isolement dans lequel nous avait enfermé la Taqqyah déversée à outrance par les squatters qui parlent de vouloir négocier, mais se réfugient derrière des préalables totalement irrationnels qui bloquent toute discussion, nous en avons un autre exemple avec les discussions avec l’Iran quand à sa technologie nucléaire, ces préalables largement repris par les médias dont la majorité des journalistes sont totalement déconnectés du dossier, mais qui ont une règle évidente:

  • Israël a toujours tort.
  • Lorsque les arabes assassinent des juifs, c’est un acte de résistance et la première règle s’applique.

Cette visite de François Hollande accompagné d’une centaine de Chefs d’entreprise est la reconnaissance publique de l’excellent classement occupé par Israël en Recherche et Développement.

La France vient chercher ici à lier des entreprises des deux pays, ce qui est contraire à la ligne nauséabonde de B.D.S. qui s’inspire des pires moment de l’histoire, nous venons de commémorer la nuit de Cristal qui s’est produite il y a 75 ans, cette nuit a été le prélude à l’horreur de la Shoah.

François Hollande l’a déclaré haut et fort, il est totalement opposé au boycott, et à ces lois scélérates que l’Europe de Catherine Ashton veut nous imposer: suppression de la Chritah, et de la circoncision.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Pour la France, ce ne sont pas des frais somptuaires qui sont dépensés sur le dos des contribuables, mais c’est un investissement qui n’aurait jamais du être mis entre parenthèses, depuis le retournement des alliances opéré par le Général De Gaulle en 1967 avec ses phases assassines. Cette parenthèse de près d’un demi siècle a plongé la France dans une dégradation économique dont elle ne peut se tirer qu’avec de tels accords, je précisais lors d’un précédent article: François Hollande arrive dimanche en Israël que d’excellentes opportunités étaient accordées pour l’installation de telles entreprises en Judée et en Samarie. 

Par ailleurs son intransigeance sur le dossier iranien, pas de levée des sanctions sans démantèlement des centrifugeuses, ainsi que de l’usine à eau lourde, et suppression du stock d’uranium enrichi à 20%.

Par ailleurs son intransigeance sur le dossier iranien, pas de levée des sanctions sans démantèlement des centrifugeuses, ainsi que de l’usine à eau lourde, et suppression du stock d’uranium enrichi à 20%. Tout ceci va dans le bon sens qui a été salué au cours de l’article rappelé plus haut.

Benyamin Netanyahou a précisé à François Hollande, qu’il interviendrait en cas de mauvais accord, mais également si les négociations trainaient en longueur, en vue de gagner du temps pour réaliser l’obtention de la bombe. La tension sur les marchés pétroliers suscitée par un tel conflit serait insupportable pour l’économie française, le Président français a très bien compris le message, pourra t-il perdurer dans cette voie seul contre les cinq autres négociateurs?

Toutes ces conditions qui sont celles de l’Arabie Saoudite, et du Qatar, sont mises en avant par Israël. Les Français ont aujourd’hui bien compris cette position que les journalistes reprennent en boucle.

Points négatifs:

Il s’est rendu compte qu’il fallait parler dans ce sens, en vue d’éviter que la cinquième colonne en  augmentation importante qu’il contribue à amplifier,      » les Chances pour la France, » ne se livre à une intifada.

François Hollande s’est rendu en visite à Ramallah, il y a rencontré le terroriste en Chef, et  a du à cette occasion infléchir son discours. Puis a parlé de frein aux négociations en évoquant les implantations. Il s’est rendu compte qu’il fallait parler dans ce sens, en vue d’éviter que la cinquième colonne en augmentation importante qu’il contribue à amplifier,   » les Chances pour la France, » ne se livre à une intifada.

François Hollande doit comprendre que nous n’accepterons jamais cette gabegie ici.

Le Président français en a profité pour allouer une rallonge substantielle à Ramallah qui servira pour une part à remplir encore plus les poches de ce fieffé menteur d’Abou Mazen, qui vient de déclarer qu’il était absolument contre le boycott, alors qu’il en est l’instigateur. Habitué à son double discours, ses supplétifs français continuent à promouvoir B.D.S. Le reste de ces fonds servira à fomenter des troubles à l’encontre d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/