Le comportement à avoir vis à vis de la famille évoqué par la Torah

Parasha Ytro

Au cours d’une parasha précédente Ytro un prêtre qui a pratiqué toutes les religions idolâtres, vit dans le désert de Midian, il a accueilli Moïse l’Hébreu qui se sauvait d’Egypte, et lui a donné sa fille en mariage.

Moïse qui avait été élevé par la sœur du Pharaon pratiquait de ce fait dès sa plus tendre enfance le culte idolâtre égyptien. Confronté à des Hébreux, il découvre alors son ascendance et en est tout ébranlé dans ses convictions religieuses.

 Lors de l’Exode, Ytro l’idolâtre, accompagné de sa fille Tsiporah et de ses deux enfants Gershom et Eliézer, vient voir Moïse, le prophète du Dieu unique, qui sort de sa tente à sa rencontre en signe de déférence.

Le comportement de Moïse à cette occasion déclencha chez Aaron et ses fils, un comportement identique, les autres Hébreux les ont imités, et Ytro fut l’objet de grands honneurs. (A rapprocher de l’accueil réservé par Donald Trump à Benyamin Netanyahou lors de sa visite du 15 février 2017 à la Maison Blanche, qui contraste par rapport à l’accueil réservé par l’islamiste Barack Hussein Obama lors de la première visite que lui a rendu le Premier Ministre israélien il y a 8 ans reparti par la porte de service pour ne pas être raccompagné).

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Au cours de l’année où il demeura dans le camp des Hébreux, Ytro se rapprocha de la Torah, lorsqu’il repartit chez lui, il était apte à en enseigner les principes.

La Torah nous apprend donc qu’il faut se comporter avec déférence envers son prochain, fut-il d’une autre croyance, et ce d’autant plus s’il s’agit de son Beau-Père. Beaucoup devraient s’inspirer de ce texte, lorsqu’on voit les dégâts causés au sein des familles par le rejet de l’autre au prétexte qu’il n’est pas dans le droit fil de son propre comportement.

A partir du moment où le comportement intra-familial laisse à désirer, il ne faut pas s’étonner de telles dérives entre des voisins voire assez éloignés, le rejet de l’autre entrainant toutes les actions barbares que connaît notre époque avec l’apparition d’une radicalisation de l’Islam.

Nous avons connu depuis des temps plus anciens à de nombreuses reprises une telle attitude vis à vis des Juifs. Sans remonter au temps des Assyriens,  L’Inquisition française fut la première, ensuite, l’Inquisition espagnole a été terrible, mais l’Inquisition portugaise le fut encore plus. De la fin des Inquisitions à ce jour, la violence ne fut pas au rendez-vous d’une manière aussi systématique à l’exception de l’épisode douloureux de la Shoah. Dans les pays musulmans on assista ponctuellement à des pogroms tels que les Juifs en ont connu également dans les pays d’Europe de l’Est.

Malgré ce calme apparent, un rejet des Juifs a toujours été constaté dans une bonne partie de la population européenne, les récents votes à l’Unesco prétendant que Jérusalem et le Kotel n’ont rien à voir avec le judaïsme, ne sont que la résurgence de cet anti-judaïsme qui profite de l’arrivée massive de migrants musulmans, foncièrement hostiles aux Juifs et à Israël; aujourd’hui personne ne se cache plus, en France, une grande partie de la gauche, la quasi totalité de l’extrême gauche, ainsi que les verts ont rejoint cette ligne faisant avec les nazislamistes un front commun, on a vu défiler des élus de gauche lors de manifestations où on criait « mort aux Juifs ». On retrouve cette idéologie nauséabonde à l’extrême droite, une petite partie de la droite traditionnelle, et surtout chez les Catholiques intégristes, et les Catholiques les plus pratiquants.

La France déroule le tapis rouge à un négationniste de la Shoah qui rêve d’obtenir un pays judenrein qu’il bâtirait sur la terre historique multi-millénaire des Juifs, les méthodes spoliatrices de l’Inquisition, adoptées par les nazis, sont reprises aujourd’hui par des barbares ne se hissant sur la scène internationale que grâce à la crainte qu’ils inspirent d’un soulèvement d’une cinquième colonne implantée dans toute l’Europe.

Manifestation anti-juive à Sarcelles
Manifestation anti-juive à Sarcelles

C’est contre ce cancer qui ronge le Monde, que les Britanniques ont voté pour le Bréxit, c’est une des raisons qui a motivé l’élection de Donald Trump, en réaction à la politique nocive que conduisit Barack Hussein Obama pendant 8 années terribles. C’est le même débat qui agite la classe politique hollandaise à la veille du scrutin du mois de Mars , et c’est l’enjeu de l’élection française de Mai prochain.

Si les Médias faisaient un réel travail d’information, ils analyseraient ces raisons et les commenteraient au lieu de curer les égouts pour faire passer leurs idées d’une époque révolue.

Sur cette première vidéo à visionner jusqu’au bout, vous verrez des phénomènes inexpliqués, la forme de cette ellipse que forment les nuages ainsi que les formes à l’intérieur de celle-ci, et surtout les sons inexpliqués venus du ciel trompettes et schofars. A la fin une étrange trainée lumineuse qui se répand en pluie de feu.

Sur cette seconde vidéo on entend nettement mieux les Schofars puisqu’il n’y a pas de commentaires.

Enfin ici les nuages font un étrange ballet de personnages.

Après le Shofar, nuages sur Jérusalem
Après le Shofar, nuages sur Jérusalem

Pour les religieux, nous sommes dans les temps (arrivée du Messie).

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour https://eli-d-ashdod.com/

Publié par

Eli

Féru de politique, l'auteur est fortement engagé dans la lutte contre la désinformation et la délégitimation d'Israël par les médias.

%d blogueurs aiment cette page :