La France et son immigration

24 août 2015 1 Par Eli

Dès 1830:

Les Polonais arrivent en France, car Napoléon a favorisé en 1807 la création du Grand Duché de Varsovie sur des terres occupées jusqu’alors par la Prusse. Napoléon ayant intégré dans son armée des Polonais, il se sont installés en France, catholiques, ils se sont parfaitement intégrés à cette terre hospitalière, terre des Lumières.

L’entre deux Guerres:

L’entre deux Guerres vit l’arrivée massive d’ouvriers agricoles et de mineurs polonais, puis au grès de la crise le renvoi d’un grand nombre revenus en France lors d’une embellie financière. Les Polonais furent la seconde population immigrée en France après les Italiens.

De 1876 à 1976:

La France connut l’arrivée de 4.317.394 immigrés italiens, ils s’intégrèrent parfaitement dans la société Française en raison de leur religion catholique, et d’une langue latine proche du Français. Ce fut la plus importante population d’immigration en France, et le chiffre très précis n’est pas en opposition avec une soi-disant loi interdisant le décompte de ces populations.

De 1813 à 1971:

Les premiers immigrés espagnols vinrent dans les malles de Joseph 1er Bonaparte de retour en France après la campagne d’Espagne. Ils furent suivis par les différents opposants aux régimes successifs et connurent un très gros pic avec la guerre d’Espagne de 1936. Ces derniers s’installèrent essentiellement dans le Sud-Ouest de la France comme ouvriers agricoles. Eux aussi s’intégrèrent très bien en raison de leur religion catholique, et de leur langue latine proche du Français.

Les années 50:

Les immigrants portugais sont peu nombreux, et n’arrivent que parcimonieusement en toute illégalité.

Les années 60:

Les Portugais arrivent au début de la décennie au nombre de 10.000 par an, l’année 1969 ils sont 110.614, là aussi le chiffre n’est pas une estimation mais un chiffre exact. Les Portugais fuient la dictature en vigueur dans leur pays ainsi qu’une crise économique obligeant les petits fermiers à louer leurs services et ceux de leur famille auprès des gros propriétaires terriens qui les exploitent.

Les Maghrébins accueillis par Douars entiers, sont venus travailler sur des chantiers pour des travaux pénibles dédaignés par les Français de souche puis par les immigrés Polonais, Italiens, Espagnols, et Portugais, préférant pour leurs enfants des études plus longues en vue de tâches plus nobles.

Les hommes venaient seuls du Maghreb, ils repartaient en vacances voir leur famille à qui ils envoyaient régulièrement des mandats. Puis la loi sur le regroupement familial votée lors du septennat de Valéry Giscard d’Estaing permit aux épouses et aux enfants de ces ouvriers d’être accueillis en France.

L’intégration des immigrés en provenance d’Europe n’a posée aucune difficulté, fervents catholiques pour la plupart, ils se sont rapidement fondu dans la société française catholique elle aussi.

Les années 70:

En 1975 on recense 750.000 Portugais en France.

Les années 80:

La seconde génération issue de l’immigration maghrébine suivit le cheminement normal, études sanctionnées par des diplômes permettant l’accès à des professions plus nobles. Alors qu’ils provenaient d’une culture islamique, ils s’européanisèrent pour essayer d’obtenir des postes inaccessibles sous leurs vêtements folkloriques.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à notre NewsLetter en cliquant ici

Les années 2000:

Les enfants de la troisième génération eurent tôt fait de reprocher à leurs parents leur assimilation, alors que les filles suivirent leurs études qui leur permettaient l’émancipation dont elles rêvaient, les garçons se lancèrent pour beaucoup dans le très lucratif trafic de drogue, pour éviter les contrôles fiscaux qui les auraient fait tombés comme Al Capone, ils achetèrent de superbes voitures enregistrées au nom d’une cinquantaine de personnes. On vit alors des gamins de 10 ou 12 ans se moquer de leurs études car ils n’auraient pu prétendre à une rémunération juteuse de 2.000 euro versée comme simple guetteur. Le trafic d’armes florissant battait son plein, il permettait de préserver les secteurs de distribution.

Les années 2010:

André Malraux déclara un jour que le vingt et unième siècle serait religieux ou ne serait pas.

Lors d’un récent voyage en France, j’ai pu mesurer l’évolution du changement en marche depuis des années, dénoncé très tôt, au grand étonnement des amis et de la famille qui ne comprenaient pas ma perception des choses.

Dès l’arrivée à l’aéroport, j’ai été saisi par le nombre inhabituel de Maghrébins, les femmes couvertes de foulards de plus en plus longs aux couleurs de plus en plus voyantes, prouvant ici la politique délibérée d’invasion programmée. L’intimidation des populations indigènes passant par la visibilité la plus grande des populations venues du Maghreb et de l’Afrique.

Albert Camus disait: Mal nommer les choses ajoute du malheur au Monde.

Les tensions de plus en plus fréquentes et violentes violentes favorisées par le laxisme de la politique judiciaire actuelle, « nous n’avons pas le budget nécessaire pour construire de nouvelles places de prison, nous allons donc vider les prisons des délinquants condamnés à moins de deux ans, et réduire les peines de ceux incarcérés. » Le résultat ne s’est pas fait attendre: explosion du nombre de viols, de casses, et surtout d’attentats terroristes perpétrés par des « loups solitaires, puis par des déséquilibrés. »

Albert Camus disait: Mal nommer les choses ajoute du malheur au Monde.

Aujourd’hui, la France, comme toute l’Europe, est aux prises à une immigration sauvage venue d’Afrique et du Moyen-Orient, ils sont des milliers à arriver quotidiennement, inondant les services sociaux dont ils assèchent les budget dont les Français sont de plus en plus exclus.

Cette immigration sauvage n’est pas la résultante, mais bien la raison d’être de tous les conflits qui ont éclaté dans le monde.

Les islamistes ont lancé de multiples offensives, en vue de leur conquête du Monde, ils favorisent l’exode des populations, parmi lesquelles de nombreux terroristes s’infiltrent, ce seront autant de cellules dormantes qui réagiront d’une manière autonome comme ce week-end, lors de l’attentat du Thalys, dont le responsable a été dans un premier temps qualifié de « déséquilibré » par un professionnel de la désinformation comme ils sont légions dans tous les Médias français à l’exception de Valeurs Actuelles.

C’est le seul Média qui a toute liberté d’écriture car il ne dépend que de  ses abonnés alors que tous les autres sont tributaires de l’Etat qui leur alloue des subventions.

Quand donc les Français ouvriront-ils leurs yeux?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/